Amende de 200.000 euros pour CNews après les propos de Zemmour sur les migrants mineurs

505
Le polémiste Eric Zemmour sur CNews./DR

Le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) a sanctionné ce jeudi la chaîne d’info, Cnews du groupe Canal+ en lui infligeant une amende de 200 000 euros pour « incitation à la haine » et « à la violence ».

L’amende fait suite aux propos tenus en septembre dernier par Éric Zemmour sur les migrants mineurs isolés. «Il faut que ces jeunes, le reste de l’immigration ne viennent plus (…), parce qu’ils n’ont rien à faire ici. Ils sont voleurs, ils sont assassins et violeurs (…) c’est tout ce qu’ils sont. Il faut les renvoyer», avait-il soutenu lors de l’émission «Face à l’info», diffusée le mercredi 30 septembre 2020, sur CNews.

« Violeurs », « assassins » et « voleurs », avait surenchéri le polémiste. Plus loin encore, Éric Zemmour affirmait que «c’est au gouvernement de ne pas prendre le risque et de ne pas les (mineurs isolés) laisser entre et donc de supprimer ces procédures d’asile et de regroupement familial (…) on devrait faire pression sur le gouvernement du Maroc, Pakistan (…) en menaçant de supprimer les aides innombrables que nous donnons à ces gouvernements pour qu’ils tiennent leur population».

 

Lire aussi: Vidéo. Migrants isolés: «Il faut faire pression sur le gouvernement du Maroc», selon Zemmour

 

Le Conseil a considéré que la chaîne avait manqué à ses obligations, tant au regard de la loi du 30 septembre 1986 que de sa convention.

«Quand bien même ces propos ont été tenus dans le cadre d’un débat en lui-même légitime […], ils ont été de nature à inciter à la haine envers les mineurs étrangers isolés, et ont véhiculé de nombreux stéréotypes particulièrement infamants à leur égard, de nature à encourager des comportements discriminatoires, souligne, jeudi, le CSA dans un communiqué .