Amazonie brésilienne : 7.854 km2 ravagés par les incendies entre janvier et septembre, 93% de plus qu’en 2018

43

Une zone forestière de 7.854 kilomètres carrés a été ravagée par les feux en Amazonie brésilienne entre janvier et septembre, soit une hausse de 93% par rapport à la même période de 2018, indique une étude de l’Institut national de la recherche spatiale (INPE).

Selon la même source, cette superficie correspond à 10 fois la taille d’une ville comme New York.

Pour le seul mois de septembre, les données d’INPE montrent que la déforestation a augmenté de 96% par rapport au même mois de 2018, contre une augmentation annuelle supérieure à 200% en juillet et en août.

En termes de superficie, septembre représente 1.447 km2 de forêt détruite, en dessous du sommet de 2.255 km2 enregistré en juillet, fait ressortir l’étude de l’institut brésilien, qui ajoute que les neuf premiers mois de 2019 ont déjà atteint le nombre d’incendies enregistré durant l’ensemble de l’an dernier.

Selon l’Institut brésilien de l’environnement et des ressources naturelles renouvelables (Ibama) et le ministère de l’Environnement (MMA), cette période est connue pour le nombre élevé de départs de feu.

« Historiquement, 95% des incendies qui se produisent dans tout le pays sont concentrés au cours du second semestre de chaque année, principalement entre août et octobre », en raison notamment de la saison de sécheresse, qui a duré cette année plus que la normale.