Algérie: une autre opposante connue, Amira Bouraoui, libérée jeudi

190

La militante algérienne Amira Bouraoui a bénéficié jeudi d’une mesure de remise en liberté provisoire lors d’un procès en appel, quelques heures après son compatriote Karim Tabbou, autre figure de la contestation, a-t-on appris de sources concordantes.

« Liberté provisoire pour Amira Bouraoui avec report de son procès en appel à l’audience du 24 septembre 2020 », a indiqué l’avocate Fetta Sadat sur Facebook. Elle doit quitter la prison de Koléa, près d’Alger, jeudi après-midi, a précisé l’association Comité national pour la libération des détenus.