Algérie: trois militaires tués dans le crash de leur hélicoptère près d’Alger

280

Trois militaires algériens ont été tués dimanche dans le crash de leur hélicoptère près d’Alger, a indiqué lundi le ministère algérien de la défense nationale.

Un précédent bilan fourni par les médias locaux a fait état de cinq morts.

Les trois officiers tués sont tous membres de l’équipage, l’appareil appartenant aux forces navales, indique la même source.

L’hélicoptère a percuté un poteau électrique de haute tension aux environs de la commune de Hamr El Aïn, dans la wilaya de Tipaza, précise la même source.

L’armée algérienne a connu, ces dernières années, une série de crashs dont la plupart restent à ce jour non élucidés.

Le dernier incident en date remonte à avril 2015 quand deux militaires ont été tués dans un crash de leur hélicoptère à l’aéroport d’Illizi, dans l’extrême sud. Les circonstances de l’accident n’ont toujours pas été précisées.

Une année auparavant, 77 personnes avaient été tuées dans le crash d’un avion militaire, un Hercule C-130, qui assurait la liaison entre les wilayas de Tamanrasset et Constantine. Il transportait des militaires et des familles de militaires.

Un mois plus tard, un hélicoptère Mi-24 s’était écrasé à In Amenas, après avoir pris feu pendant le décollage. Plusieurs militaires avaient été blessés dans l’accident.

En octobre de la même année, deux militaires avaient également trouvé la mort dans un accident d’avion lors d’un entraînement près de Hassi Bahbah, dans la région de Djelfa.

Le mois suivant et toujours à Hassi Bahbah, un avion de chasse MIG25 s’était écrasé sans faire de victimes. Le pilote a réussi à s’éjecter de l’appareil.