H24Info est un produit du groupe

    GEOMEDIA est l’un des groupes-médias les plus importants au Maroc avec 3 titres majeurs (Print et Web):

    Crée en 2013, H24Info s’est imposé comme le support-média francophone de référence auprès de lecteurs en quête d’une information fiable et instantanée sur le canal digital. H24 Info enregistre plus de 30 Millions de visites annuelle.

    Numéro dépôt légal : ص 2018/22

    Le dessinateur algérien Abdelhamid Amine, dit Nime, critique du pouvoir et lauréat en janvier 2020 du prix du courage artistique du festival international de la bande dessinée d’Angoulême (sud-ouest), « raconte » dans une BD poignante son exil en France.

    Sans faire d’annonce officielle de sa décision de s’expatrier en France, Nime a choisi de publier sur les réseaux sociaux une BD intitulé « le déménagement », racontant à sa façon, planche après planche, ce voyage triste et bouleversant.

    Toujours triste, le personnage de la BD range ses meubles en miniature dans la moitié de l’espace de sa valise, laissant l’autre moitié pour le drapeau algérien. Les yeux larmoyants, le personnage prend un taxi pour l’aéroport d’Oran (nord-ouest de l’Algérie).

    Après le décollage de l’avion, un mot s’affiche « Adieu » . Arrivé en France, de la couleur apparaît sur les planches, notamment l’emblème algérien, vert et blanc avec un croissant et une étoile rouges. Dans l’appartement, non loin de la Tour Eiffel, il accroche son drapeau au milieu d’un mur blanc et le regarde.

    A côté du monument français, deux phrases sont écrites sur la dernière planche: « Nouveau départ », « Nouvelle vie ».

     

    Lire aussi: L’Algérie « empêche » le « retour volontaire » de 250 ressortissants clandestins en France

     

    Né en 1985, Nime a illustré plusieurs contes pour enfants, travaillé dans diverses agences de création graphique et de publicité, tout en continuant à évoluer dans le champ de la bande dessinée.

    Condamné en décembre 2019 à un an de prison dont trois mois ferme pour des dessins antipouvoir, l’artiste avait été arrêté en raison d’un dessin politique intitulé « L’élu » où l’on voyait les candidats à l’élection présidentielle algérienne (remportée depuis par Abdelmadjid Tebboune) attendre leur tour pour essayer une chaussure tenue par l’ex-chef d’état-major de l’armée, Ahmed Gaïd Salah (décédé en décembre), à la manière du prince choisissant Cendrillon.

    En arrière-plan, on distingue le président déchu Abdelaziz Bouteflika, contraint à la démission par la rue en avril 2019, après 20 ans à la tête de l’Etat.

    Peu de temps après sa libération début janvier 2020, Nime a reçu à Angoulême le prix du courage artistique dans le off du off, où est décerné le prix « Couilles au cul » récompensant un auteur souvent persécuté ou censuré dans on pays.

    Share.

    Comments are closed.