Afrique du Sud: Zuma sera jugé pour corruption

Image d'archive. AFP

La Haute Cour sud-africaine de Pietermaritzburg (Est) a ordonné, vendredi, que l’ancien président sud-africain Jacob Zuma soit jugé pour corruption dans une affaire d’armement, suite au refus par la justice d’une demande faite par l’ex-président d’abandonner les poursuites contre lui.

La demande d’abandonner les poursuites contre l’ancien président a été rejetée, a indiqué Willie Seriti, juge de la Haute Cour.

Suite à cette décision, le procès de Zuma débutera mardi prochain dans la ville de Pietermaritzburg.

Zuma, qui a dirigé le Congrès National Africain (ANC, au pouvoir) et le pays de 2009 jusqu’à 2018, avait demandé la suspension définitive des poursuites dans 16 affaires de fraude, de racket et de blanchiment d’argent relatifs à un accord portant sur l’achat de 30 milliards de rands d’équipement militaire pour le compte des forces armées sud-africaines.