H24Info est un produit du groupe

    GEOMEDIA est l’un des groupes-médias les plus importants au Maroc avec 3 titres majeurs (Print et Web):

    Crée en 2013, H24Info s’est imposé comme le support-média francophone de référence auprès de lecteurs en quête d’une information fiable et instantanée sur le canal digital. H24 Info enregistre plus de 30 Millions de visites annuelles.

    Numéro dépôt légal : ص 2018/22

    L’Otan soutiendra le gouvernement afghan « autant que possible » et « adaptera » sa présence diplomatique, a annoncé vendredi son secrétaire général, Jens Stoltenberg, à l’issue d’une réunion avec les ambassadeurs de l’Alliance à Bruxelles après la décision de Washington et de Londres d’évacuer l’Afghanistan.

    Les pays de l’Alliance atlantique « sont profondément préoccupés par les niveaux élevés de violence provoqués par l’offensive des talibans, notamment (par) les attaques contre des civils, les assassinats ciblés et les informations faisant état d’autres atteintes graves aux droits de l’homme », a-t-il ajouté dans un communiqué.

    « C’est le Vietnam dans tous ses aspects », a confié à l’AFP le représentant d’un Etat membre de l’Otan, faisant allusion au spectre de la chute de Saïgon en 1975. « La situation est catastrophique », a commenté un autre.

    La réunion a été convoquée par Jens Stoltenberg après la décision des Etats-Unis d’évacuer leurs diplomates et leurs autres ressortissants d’Afghanistan.

    « L’évacuation » a été au coeur des discussions, avec les options et les adaptations militaires requises pour procéder à ces départs d’Afghanistan, a précisé l’une des sources diplomatiques.

    Mais aucune décision n’a été prise au cours de cette réunion. Les échanges sur la situation ont été « réalistes » et la communication du secrétaire général vise a éviter le sentiment d’un « sauve-qui-peut », a expliqué l’un des participants.

    L’Otan veut assurer la sécurité de son représentant civil à Kaboul, l’ambassadeur italien Stefano Pontecorvo, et de son équipe. Neuf Etats de l’Union européenne membres de l’Otan et la représentation de l’UE ont maintenu leurs ambassades, a-t-on appris de source européenne.

    Les Etats-Unis ont annoncé jeudi l’envoi de milliers de soldats à Kaboul pour évacuer leurs diplomates et leurs autres ressortissants face à l’avancée rapide des talibans vers la capitale afghane. Londres a pour sa part prévu d’envoyer 600 militaires.

     

    Lire aussi: Afghanistan: les talibans progressent encore, Washington va évacuer du personnel diplomatique

     

    « Il s’agit également de sécuriser l’aéroport international de Kaboul », a précisé un diplomate. La Turquie a proposé de se charger de cette mission, a-t-il ajouté. La Norvège va pour sa part assurer le fonctionnement de l’hôpital central de la capitale afghane, selon la même source.

    La situation en Afghanistan sera l’un des principaux sujets de la réunion informelle des ministres des Affaires étrangères et de la Défense des pays de l’UE les 2 et 3 septembre en Slovénie, a-t-on précisé de source diplomatique européenne.

    Le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell a menacé jeudi les talibans d’un « isolement » international s’ils s’emparaient du pouvoir « par la force » en Afghanistan, dont l’UE est le principal fournisseur d’aide humanitaire et d’aide au développement.

    Chaque pays membre de l’Alliance a planifié l’évacuation de son personnel diplomatique et de ses ressortissants. « Il s’agit de déterminer qui fait quoi, quand, comment et quel soutien est accordé pour cela », a souligné un diplomate.

    L’avancée fulgurante des talibans a modifié la donne et précipité les décisions. « Il faut un environnement favorable pour mener à bien ces opérations. Or, pour le moment, c’est la plus grande incertitude « , a-t-il averti.

    Les insurgés se sont emparés de Lashkar Gah (sud), la capitale de la province du Helmand, quelques heures après avoir fait tomber Kandahar, la deuxième ville afghane, située 150 km à l’est. Ils contrôlent déjà Pul-e-Alam, à 50 km seulement au sud de Kaboul, ce qui les rapproche de la capitale afghane.

    Les forces des talibans contrôlent désormais près de la moitié des capitales provinciales afghanes, toutes tombées en seulement huit jours.

    Share.

    Comments are closed.