Affaire Tariq Ramadan: Henda Ayari fait des révélations sur son viol

9823
Crédit: DR

Entendue mardi soir par la police judiciaire française, l’écrivaine a livré des détails sur son viol présumé par Tariq Ramadan.

La nouvelle avait fait l’effet d’une bombe. L’écrivaine Henda Ayari a déposé vendredi dernier une plainte contre Tariq Ramadan pour «viol, agression sexuelle et harcèlement». Dans un livre publié en 2016, l’ex-salafiste de 40 ans avait raconté son agression sexuelle sans jamais citer le nom du célèbre islamologue et théologien suisse. «C’est une décision très difficile, mais j’ai décidé moi aussi qu’il est temps de dénoncer mon agresseur, c’est Tariq Ramadan», a-t-elle expliqué dans un post Facebook. Dans la foulée, Ramadan a également porté plainte pour «dénonciation calomnieuse».

On vient d’en apprendre plus sur l’affaire, après l’audition d’Ayari par la police judiciaire de Rouen, dans la soirée du mardi. Pendant six heures, elle «a expliqué le contexte de son viol et fourni de nombreux détails et précisions», a déclaré son avocat Me Jonas Haddad, cité par Le Parisien. Le viol présumé, qui remonte au printemps 2012 à Paris, aurait eu lieu dans un hôtel parisien.  C’était au moment du congrès de l’Union des organisations islamiques de France (UOIF).

Ayari a confié aux enquêteurs avoir pris contact avec Tariq Ramadan via Facebook, à une période où elle avait des soucis dans son couple. Ramadan lui a alors proposé de converser via l’application Skype. Au début, les échanges ne consistaient que des conseils religieux prodigués par le théologien, avant que ce dernier ne lui fixe un rendez-vous dans un hôtel de la capitale française.

Une fois sur place, sous prétexte que le hall de l’hôtel était trop bondé et bruyant, il aurait demandé à son invitée de monter dans sa suite. Elle l’a écouté. Dès qu’Ayari est arrivée dans la chambre, Ramadan aurait «sauté» sur elle et l’aurait violée. Son désir assouvi, il lui aurait proposé de l’argent pour le taxi, non sans l’avoir traité de «petite fille».

Lorsqu’elle a, plus tard, parlé de sa malheureuse aventure à des personnes de l’entourage de Tariq Ramadan, ce dernier lui aurait fait des menaces, dont elle aurait conservé des écrits qu’elle a fournis à la police judiciaire.