Affaire Epstein: le procureur général limoge le directeur du Bureau des prisons

à 10:00
DR.

Le procureur général William Barr a démis de ses fonctions le directeur par intérim du Bureau des prisons, Hugh Hurwitz, plus d'une semaine après que le millionnaire Jeffrey Epstein se soit suicidé alors qu'il était détenu par le gouvernement fédéral.

La réaffectation lundi de Hugh Hurwitz intervient alors que de plus en plus de preuves démontrent que les gardes du Metropolitan Correctional Center de Manhattan avaient failli à leur responsabilité d'empêcher Epstein de se tuer alors qu'il attendait d'être jugé pour avoir abusé sexuellement d'adolescentes.

L'enquête sur le suicide d’Epstein est toujours en cours sous la tutelle du FBI et de l’inspecteur général du département de la Justice.

Dans un communiqué, M. Barr a indiqué que Hugh Hurwitz, qui avait été affecté au poste intérimaire depuis l'année dernière, rependrait le poste de directeur adjoint qu'il occupait auparavant.

Depuis la mort d’Epstein, le Bureau des prisons fait l’objet d’un examen minutieux. Les législateurs et M. Barr ont demandé des explications sur la manière dont Epstein avait été laissé sans surveillance et capable de se suicider le 10 août alors qu’il était détenu dans l’une des prisons fédérales les plus sécurisées des États-Unis.

Le procureur général avait initialement dénoncé "de graves irrégularités" à la prison de Manhattan, se disant "consterné" et "furieux" d'apprendre que cet établissement "n'avait pas été sécurisé de manière adéquate".

M. Epstein s'est pendu et son corps a été retrouvé samedi au Metropolitan Correctional Center de Manhattan vers 07h30 du matin.

En juillet dernier, les procureurs fédéraux de New York ont inculpé M. Epstein, 66 ans, de trafic sexuel de filles mineures alors que des détails sordides de son comportement défrayent la chronique depuis des années.

Epstein, un millionnaire connu pour son style de vie opulent et sa proximité avec les élites du pays, faisait l'objet depuis des décennies d'accusations de crimes sexuels sur mineures. En 2008, il avait évité les poursuites pénales fédérales après avoir conclu un accord controversé avec les procureurs en vertu duquel il a purgé une peine de 13 mois de prison.