Accusé de liens avec Daech, un Marocain d’Italie écope de 4 ans et demi de prison

Mehdi Hamil voulait rejoindre Daech en Syrie et en Iraq à travers la Turquie, avant qu’il ne soit arrêté par les autorités Italienne en 2016. 

Agé d’à peine 25 ans, Mehdi Hamil, Marocain résident en Italie, a été condamné le 15 septembre par la justice Italienne à 4 ans et 6 mois de prison pour avoir tenté de rejoindre le groupe terroriste Daech en Syrie et en Iraq, rapportent plusieurs sources médiatiques italiennes.

Mehdi Hamil, qui n’a rejoint l’Italie qu’en 2005, a été arrêté par la division d’investigations générales et des opérations spéciales (DIGOS) le 25 janvier 2016 à Luzzi dans la province de Cosenza dans le Sud-Ouest du pays. Les faits remontent à 2015. Alors qu’il tentait de quitter Istanbul pour se diriger vers le sud aux frontières Syriennes, Mehdi Hamil a été capturé par les autorités Turques et renvoyé en Italie. Dans son sac la police avait trouvé une paire de pantalons militaires, un tapis de prière et un livre sur la bonne conduite musulmane. En outre, le jeune marocain avait 800 euros en espèces et deux téléphones portables.

La vérification des appels téléphoniques qu’il entretenait a permit aux autorités italiennes par la suite de découvrir des contacts permanents entre Mehdi Hamil et des combattants de Daech sur le théâtre Irako-syrien.

Mehdi Hamil était notamment en contact avec des proches de Anas El Abboubi, Marocain chef fondateur de la branche italienne du mouvement jihadiste « Sharia 4 », arrêté en 2013 par les autorités italiennes. Le numéro de téléphone de Hamil a également été composé à plusieurs reprises par un utilisateur belge qui était en contact avec Ayoub El Khazzani, auteur en août 2015 d’une fusillade dans un train reliant Amsterdam à Paris.