Accord avec Israël: la Turquie accuse les Emirats de « trahir la cause palestinienne »

1615
DR.

La Turquie a accusé vendredi les Emirats arabes unis de « trahir la cause palestinienne » en acceptant de signer un accord de normalisation des relations avec Israël soutenu par les Etats-Unis.

Cet accord, qui doit être signé dans trois semaines à Washington, ferait d’Abou Dhabi la troisième capitale arabe seulement à suivre ce chemin depuis la création de l’Etat hébreu.

Selon les Emirats, en échange de cet accord, Israël a accepté de « mettre fin à la poursuite de l’annexion des territoires palestiniens ». Mais le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu n’a pas confirmé, évoquant un simple « report ».

« Les Emirats arabes unis s’efforcent de présenter cela comme une sorte de sacrifice pour la Palestine, alors qu’ils trahissent la cause palestinienne pour servir leurs petits intérêts », a réagi dans un communiqué le ministère turc des Affaires étrangères.

« L’Histoire et la conscience des peuples de la région n’oublieront pas cette hypocrisie et ne la pardonneront jamais », a-t-il ajouté.

 

Lire aussi. Accord de paix « historique » entre les Emirats arabes unis et Israël

 

Ardent défenseur de la cause palestinienne, le président turc Recep Tayyip Erdogan critique régulièrement les pays arabes qu’il accuse de ne pas adopter une attitude suffisamment ferme face à Israël.

La vive réaction d’Ankara intervient aussi au moment où les relations entre la Turquie et les Emirats arabes unis, deux rivaux régionaux, sont tendues.

Les deux pays s’opposent notamment en Libye, où ils soutiennent des camps opposés.