La visioconférence bientôt adoptée par la justice marocaine

37

Le ministre de la Justice, Mohammad Aujjar, a affirmé devant la représentation nationale que les établissements pénitentiaires seront équipés de matériel audiovisuel permettant aux détenus de se présenter devant la justice sans avoir à se déplacer.

Longtemps portée par Mustapha Ramid, la proposition d’équiper les prisons en caméras pour permettre la visioconférence avec les tribunaux sera lancée prochainement. Lors de la séance des questions au gouvernement, Aujjar a révélé que le transfert de détenus vers les tribunaux se heurtait à plusieurs difficultés, compte tenu du nombre élevé de prisonniers. Selon le ministre, rien qu’à Casablanca, entre 400 et 450 détenus sont présentés quotidiennement devant les tribunaux.

A en croire le quotidien Al Akhbar dans sa livraison du 17 janvier 2019, les moyens de transport et logistique de la DGAPR demeurent insuffisants pour mener à bien cette mission. A cela s’ajoute la difficulté de lier les institutions pénitentiaires aux tribunaux, notamment celles construites en dehors des zones urbaines, telles que Tanger, Fès, Marrakech et Rabat.

D’après la même source, Aujjar a assuré que l’adoption des technologies de communication audiovisuelle entre les tribunaux et les établissements pénitentiaires permettra une communication directe et efficace entre le détenu et les tribunaux sans qu’il soit nécessaire de transférer et déplacer les prisonniers.