H24Info est un produit du groupe

    GEOMEDIA est l’un des groupes-médias les plus importants au Maroc avec 3 titres majeurs (Print et Web):

    Crée en 2013, H24Info s’est imposé comme le support-média francophone de référence auprès de lecteurs en quête d’une information fiable et instantanée sur le canal digital. H24 Info enregistre plus de 30 Millions de visites annuelles.

    Numéro dépôt légal : ص 2018/22

    L’antenne marocaine du bureau national des Français du Monde a réagi à la décision des autorités françaises de réduire drastiquement les octrois de visas aux trois pays du Maghreb, dont le Maroc. Dans un communiqué, l’association a regretté une décision « sanction » et a appelé à son retrait. 

    « Nous, élus, conseillers des Français à l’étranger et membres du comité directeur de l’Association « Français du Monde-Adfe Maroc » objectons qu’il s’agit d’une atteinte grave à la mobilité internationale de personnes. Nous dénonçons ce projet qui revient à porter de la confusion entre politique de circulation des personnes et politique migratoire dans le contexte pré-électoral que nous connaissons », a dénoncé l’association.

    « Nous disons que cette décision est contraire aux intérêts des Français établis au Maroc, notamment parce qu’elle présentée comme une sanction envers le Maroc, un pays qui accueille sur son sol plusieurs dizaines de milliers de ressortissants français ainsi que des intérêts économiques et des investissements français importants », a t-elle ajouté.

    lire aussi: Réduction des visas: Bourita hausse le ton et juge la décision française injustifiée

    A ce propos, ses membres ont précisé qu’ils resteront « attentifs aux conséquences de cette annonce qui porte un coup aux familles, à la coopération entre la France et le Maroc (…) dans un contexte qui a rendu les échanges plus difficiles et des situations familiales ou professionnelles beaucoup plus compliquées ».

    Les membres de l’association ont appelé au « retrait de ce projet, qui présenté comme tel, se traduirait inévitablement par une atteinte aux droits de circulation des citoyens marocains, par une délivrance injuste et arbitraire et par une baisse d’intérêt pour la France pour ses partenaires économiques marocains », estime l’association.

    Rabat avait réagi avec virulence à cette décision via une déclaration du ministre des Affaires étrangères Nasser Bourita.

    Pour le diplomate marocain, « la première raison est que le Maroc a toujours traité la question de l’immigration et de la circulation des personnes à partir de la logique de responsabilité, et de la logique de l’équilibre permanent entre le fait de faciliter la circulation des personnes, qu’elles soient étudiantes, hommes d’affaires ou voyageurs à des fins médicales, et le fait de lutter contre l’immigration clandestine », a t-il affirmé.

    Share.

    Comments are closed.