Vidéos. Bab Sebta: Deux mois de prison pour la femme qui a giflé l’agent des Douanes

2773

Le tribunal de première instance de Tétouan a condamné, lundi 06 janvier, à deux mois de prison assortie d’une amende de 500 dirhams à l’encontre de la femme Farah. Celle-ci avait giflé un agent des douanes opérant au passage de Bab Sbta.

Accusée d’avoir injurié et porté atteintes à des fonctionnaires publiques  (des agents des Douanes) pendant l’exercice de leurs fonctions, de violences à leur encontre et d’avoir tenté d’introduire des marchandises de contrebande, Farah A devrait purger une peine de deux mois et s’acquitter de 500 dirhams en guise d’amende.

La vidéo qui circule montre Farah, qui est mariée à un officier de l’armée espagnole opérant à Sebta et mère d’un enfant, réagissant au comportement des douaniers à l’encontre d’une personne à mobilité réduite qui n’est autre que son père.

Notant que «le poste-frontière Bab Sebta est le théâtre quotidien d’incidents entre les porteurs de marchandises et les forces de l’ordre malgré l’interdiction de la contrebande», le président de l’Observatoire du nord des droits de l’Homme, Mohamed Ben Aissa a considéré «qu’il s’agit d’un jugement sévère».

«L’atmosphère à Bab Sebta est généralement tendue. On aurait dû chercher des circonstances atténuantes pour la femme qui a, faut-il le rappeler, vu son père un homme handicapé, se faire sauvagement jeter à terre par un membre de la Douane marocaine», a-t-il expliqué d’autant plus que ce genre d’incidents est assez récurrent.

Cette scène dont la vidéo avait, pour rappel, devenu virale sur les réseaux sociaux date du jeudi 21 novembre 2019. On y voit un agent de la douane tentait d’arrêter les porteurs qui rentraient de Sebta avec des marchandises de contrebande. Et puis une jeune femme qui s’interpose sans hésitation et tente de défendre l’homme, qui se trouve au sol, elle finit par gifler le représentant des forces de l’ordre.