Vidéos. Affaire Joud: Akhannouch monte au créneau et répond à Ouahbi

686
.DR

Dans une vidéo publiée sur ses réseaux sociaux, le président du RNI, Aziz Akhannouch, répond aux accusations formulées par le secrétaire général du Parti Authenticité et Modernité (PAM), Abdellatif Ouahbi, sur la Fondation Joud. 

«Je n’ai jamais évoqué le travail que nous faisons grâce à cette fondation, mais je me vois contraint de sortir du silence et rappeler à certains les travaux qu’elle (la fondation, ndlr) effectue avec des centaines d’associations», affirme le président du RNI dans cette plaidoirie afin de répondre aux accusations d’Abdellatif Ouahbi.

«Ces accusations sont des fake news», servies par des parties, qui «ne veulent pas laisser les gens travailler et avancer», poursuit le président du RNI, affirmant avoir créé cette association il y a cinq ans, avec d’autres «bienfaiteurs». «L’association existe depuis 5 ans et ce n’est que maintenant, lorsque les élections approchent à grands pas, qu’elle pose problème ? », poursuit-il.

Avant lui, la Fondation Joud a condamné ce qu’elle a qualifié de tentatives d’«incorporer» l’ONG dans des «luttes politiques». «La Fondation Joud pour le développement a été surprise par les allégations irresponsables proférées par certains acteurs politiques qui sapent au plus profond l’action sociale et collective », indiquait un communiqué de la fondation.

 

Pour rappel, dans cette vidéo devenue virale et tournée samedi 17 avril, lors d’une conférence organisée par la Fondation Lafqui Titouani, le secrétaire général du PAM, Abdellatif Ouahbi, insinue que la fondation Joud n’était qu’une vitrine et qu’elle était utilisée par certains partis à des fins politiques. Selon Ouahbi, «la fondation Joud est devenue un problème politique».

Des accusations qui seront par la suite relayées par le PPS. Dans un communiqué suivant la réunion hebdomadaire de son bureau politique, le parti évoque la distribution de milliers de paniers alimentaires par la fondation durant le mois de Ramadan et ce à quelques mois de la tenue des élections législatives. Affaire à suivre.