Vidéo. Voici l’identité de la femme qui a brûlé le drapeau marocain à Paris

117914
Le femme qui a brûlé le drapeau national est une séparatiste rifaine et s'appelle Halima Zine. Crédit: DR.

Lors d’un rassemblement en soutien aux détenus du Hirak du Rif, une femme a brûlé un drapeau marocain, samedi à Paris, suscitant l’indignation dans le royaume. 

Venant commémorer le troisième anniversaire de la mort de Mohcine Fikri, les manifestants rassemblés à Paris, le samedi 26 octobre, ont scandé des slogans hostiles au pouvoir marocain avant de pousser le bouchon trop loin. Certains d’entre eux sont allés jusqu’à piétiner et brûler le drapeau du Maroc.

Une rifaine indépendantiste qui porte le nom de Halima Zine a été à l’origine de cet acte irréfléchi et insultant à l’égard de l’ensemble des Marocains et qui dépasse de loin les revendications des leaders du Hirak.

 

Une frange des manifestants qui réclamaient l’indépendance du Rif ont par contre brandi des étendards de la république fondée par Mohammed Ben Abdelkrim El Khattabi dans les années 1920 contre l’occupation espagnole, mais également des drapeaux catalans et basques.

La réaction officielle n’a pas tardé. Le Conseil de la communauté marocaine à l’étranger (CCME) a dénoncé un «acte lâche et criminel» et un «comportement barbare».