Vidéo. Une députée Usfpiste dans la tourmente après avoir qualifié les petits épiciers de «chlouhs»

74

La députée USFP, Amina Talbi s’est attirée les foudres de la Toile après un écart de langage lors de la séance de questions au gouvernement du lundi 21 janvier. Les détails.

Lors de son allocution, la députée a souligné que le gouvernement n’encourage pas les petits commerçants, et que ce sont les épiciers comme «dak chelh» qui font tourner la machine. Elle s’en excusera quelques secondes plus tard, mais sans grande conviction: «J’ai utilisé ce qualificatif pour m’adresser à l’imaginaire collectif, au contraire, nous sommes fiers du chelh et de l’épicier» a-t-elle ajouté en plein hémicycle pour se rattraper.

"مُـول الحـانوت هـاداك الشّْـلح". عبـارة صـدرت عـن برلمـانية مـن حـزب "الاتـحاد الاشتـراكي" يا حسرة، وفـي البـرلمان. آش هـاد الانحطـاط؟

Publiée par Mohamed Erraji sur Lundi 21 janvier 2019

 

Les députées de l’USFP ne sont pas à leur premier dérapage, puisque la parlementaire Hanane Rihhab avait qualifié les boycotteurs de « troupeau », ce qui a suscité la colère des internautes. L’élue supprimera ensuite la publication de sa page Facebook avant de s’en excuser publiquement.