Vidéo. Sebta et Melilia: «Le débat sera inévitablement rouvert», affirme El Othmani

1733

Dans une interview accordée à la chaîne de télévision égyptienne El Sharq Tv, le chef du gouvernement Saad Eddine El Othmani revient sur la question du Sahara, la fermeture des frontières avec l’Algérie, mais aussi la situation au niveau des deux enclaves, Sebta et Melilla.

Sur la chaîne égyptienne, le chef du gouvernement explique «que les téléspectateurs arabes doivent comprendre l’importance de la question du Sahara pour les Marocains, qui est une question de souveraineté nationale».

Mais alors que le Maroc a su arracher la reconnaissance par les États-Unis de la marocanité du Sahara, le royaume a normalisé ses relations avec Israël, rappelle le journaliste. Mais, «le Maroc n’a pas changé de position sur la question palestinienne (…) et les échanges entre le roi Mohammed VI et Mahmoud Abbas le démontrent», répond El Othmani.

Revenant cette fois-ci sur les récents événements au Sahara, El Othmani soutient que «le Maroc reste toujours ouvert », et ce «même avec l’Algérie». D’ailleurs, «le Maroc est prêt à résoudre le problème de la fermeture des frontières lorsque les Algériens seront prêts pour cela», a souligné le chef du gouvernement.

 

Lire aussi: Vidéo. El Othmani qualifie la normalisation avec Israël de «choix difficile»

 

Par ailleurs, El Othmani revient sur le débat autour des deux enclaves espagnoles au nord du Maroc. Dans ce sens, El Othmani a affirmé que «le débat sera inévitablement rouvert (…) mais l’inaction est notre position actuelle» sur ce dossier-là, précise-t-il, soulignant «que nous devrons d’abord clore la question du Sahara, qui est aujourd’hui notre priorité».