H24Info est un produit du groupe

    GEOMEDIA est l’un des groupes-médias les plus importants au Maroc avec 3 titres majeurs (Print et Web):

    Crée en 2013, H24Info s’est imposé comme le support-média francophone de référence auprès de lecteurs en quête d’une information fiable et instantanée sur le canal digital. H24 Info enregistre plus de 30 Millions de visites annuelles.

    Numéro dépôt légal : ص 2018/22

    Le professeur universitaire Abdelkader Hakkou, vice-président de l’Université Mohammed 1 er d’Oujda, qui était retenu au centre fermé de Steenokkerzeel (Région flamande) après son arrivée à l’aéroport Charleroi, a dénoncé son  »humiliation ». 

    «Je suis resté toute la nuit sur une chaise métallique, c’est humiliant. C’est difficile à accepter», a déclaré le professeur Hakkou à la presse après sa libération, dimanche après-midi, suite à l’intervention des responsables de l’université libre de Bruxelles (ULB) qui l’invitait en Belgique dans le cadre d’un projet de coopération interuniversitaire et après des contacts établis entre l’ambassade du Maroc et l’Office des étrangers.

     

    «J’étais surpris par l’accueil qui m’a été réservé à l’aéroport par la police, alors que mes collègues de l’ULB m’attendaient dehors. J’ai vécu un engrenage particulier ces deux journées et demi, c’est dommage pour un pays démocratique qui respecte les droits de l’homme», a-t-il dénoncé l’air abattu.

    «Je trouve que la Belgique va dans le mauvais sens. Il faut cesser de courir derrière l’extrême droite. Ce n’est pas la bonne piste », a affirmé pour sa part Yvon Englert, recteur de l’ULB.

    «Nous avons besoin d’une ouverture sur le monde. Nous avons besoin surtout pour l’université d’avoir des collaborations sereines avec l’ensemble des pays y compris ceux du sud et je rappelle que ce professeur est ici dans le cadre d’une collaboration financée par les deniers publics, ce qui ajoute évidemment une couche de surréalisme à la situation», a ajouté le recteur de l’ULB.

    Le professeur marocain est venu en Belgique pour participer à un projet de coopération avec l’Université libre de Bruxelles (ULB) à l’invitation de cette dernière.

    Interpellé à l’aéroport de Charleroi, Abdelkader Hakkou était visé par une procédure de refoulement car il ne pouvait pas apporter les preuves suffisantes de son séjour en Belgique, selon les médias.

    Avec MAP

     

    Share.

    Comments are closed.