Vidéo. PJD: El Azami démissionne de la présidence du groupe parlementaire

C’est le premier effet du vote majoritaire pour la  loi-cadre 51.17 sur la réforme de l’éducation, et plus précisément les articles en rapport avec l’utilisation des langues étrangères pour l’enseignement des matières scientifiques et techniques. Driss El Azami El Idrissi vient de quitter la présidence du groupe parlementaire du parti de la lampe.

 

Une décision qui tombe au lendemain de la publication par Abdelilah Benkirane  d’une vidéo où il considère le vote ou l’abstention des députés du PJD qui ont laissé ladite loi passer comme  une « une faite très grave », appelant les militants du parti à demander les têtes des coupables.

Benkirane a qualifié cette loi de « catastrophique pour les prochaines générations dont le niveau social ne leur permet pas d’étudier en français »

Ce coup de tonnerre pousse le PJD vers l’inconnu, isole encore plus le chef du gouvernement, Saâd Eddine El Othmani au sein du parti et augure de la plus grave crise qui va secouer ce parti islamiste.