Vidéo. Marocains bloqués à Sebta: contrôles renforcés pour empêcher les fugues à la nage

2633
DR.

Les autorités espagnoles ont renforcé les contrôles autour des plages de Sebta où de nombreux Marocains bloqués dans l’enclave depuis la fermeture des frontières tentent de regagner leur pays à la nage. A ce jour, plus de 150 tentatives de sortie illégales à la nage ont été comptabilisées.

Face au nouveau phénomène de migration inversée, les autorités espagnoles ont mis en place de nouveaux dispositifs pour contrecarrer ces sorties illégales. Depuis quelques jours, les autorités locales assistent impuissantes à plusieurs cas de fuite à la nage de Marocains bloqués dans l’enclave espagnole. Ces derniers bloqués depuis plusieurs mois, période à laquelle le Maroc a décidé de la fermeture de ses frontières après la propagation du Covid-19, tentent de fuir par tous les moyens l’enclave espagnole.

Ainsi, le dernier dispositif de la police locale a été de multiplier les points de contrôle, «des sortes de cabanes placées sur la zone sablonneuse où les nageurs commencent leur course pour atteindre les côtes marocaines», rapporte le site El Faro de Ceuta.

 

Lire aussi: Espagne: des migrants marocains ont déboursé jusqu’à 5.000 euros pour rentrer au pays

 

À ce jour, plus de 150 tentatives de sortie illégales à la nage ont été comptabilisées, précise la même source, notant que plus de 50 personnes ont réussi à s’échapper de cette façon en nageant le long du brise-lames de Benzú ou de Tarajal. Des vidéos de ces tentatives ont d’ailleurs été partagées par les médias locaux.

Après trois opérations de rapatriement successives depuis l’enclave de Sebta le Maroc a mis fin à ces opérations le dimanche 24 mai, laissant ainsi un peu moins de 900 de ses ressortissants en attente de rapatriement.