Vidéo. L'histoire d'Itto, aveugle et abandonnée, future journaliste aux USA

1840

Du haut de ses 27 ans, Itto Outini, jeune marocaine originaire de Boulmane, est un exemple de courage et de persévérance. Aveugle à l’adolescence, sans parents et abandonnée par sa famille à cause de son handicap, Itto s’est battue pour réaliser son rêve: étudier le journalisme dans une prestigieuse école.
Itto Outini est encore adolescente quand sa vie bascule à jamais après un accident où elle a perdu la vue. Ses parents décédés, elle se retrouve livrée à la rue après que les membres de sa famille l’ont abandonnée. Un destin tragique mais qui ne décourage pas la jeune fille, qui décide de se battre pour réaliser son rêve: devenir journaliste.
« J’ai commencé à chercher des associations qui pourraient m’aider. On m’a fermé la porte au nez plusieurs fois, mais n’empêche, je n’ai jamais perdu espoir et j’avais confiance en moi », raconte la jeune fille au site Medium.
Après avoir étudié dans un lycée pour aveugles et obtenu son baccalauréat en 2013, elle intègre une faculté où elle apprend l’anglais. Là-bas, elle fait une découverte qui va changer sa vie. On lui parle de la MACECE, une commission chargée de promouvoir les échanges culturels et académiques entre les citoyens américains et marocains.
« Je n’oublierai jamais la première fois où j’ai rencontré les responsables de la MACECE […] Ils ont dit que je pouvais décrocher une bourse si je travaillais mon anglais et passais des examens. C’était la première fois qu’on me dise que j’étais une personne normale comme les autres », se rappelle-t-elle.
Après des années de dur labeur, les efforts d’Itto finissent par payer. Elle obtient la bourse «Fulbright scholarship», qui lui permet d’intégrer une prestigieuse université dans l’Arkansas pour étudier le journalisme. Une belle revanche sur la vie.
« Les professeurs ne me traitent pas différemment parce que je suis aveugle […] Puis le programme Fullbright m’a aidée sur plusieurs niveaux. Ce sera maintenant plus facile pour moi de trouver un travail qui me permettra de changer la vie des gens en souffrance », confie-t-elle.
Aujourd’hui, Itto est prise en charge par une famille d’accueil aimante aux Etats-Unis qui lui a offert son soutien. « Ils sont devenus mes parents de coeur, alors qu’on n’a aucun lien de parenté. Ils m’ont placée dans un appartement offert par un autre couple », déclare-t-elle.