Vidéo. Le lycée Lyautey fermé à cause d’un flashmob dans la cour de récréation

6416

Le Lycée Lyautey de Casablanca a été contraint de fermer ses portes hier, vendredi 1er avril, sur ordre des autorités, pour une durée de 15 jours. Cette décision fait suite à « une action pédagogique sur le temps de la récréation au lycée et qui a généré un rassemblement sans respect par tous de la distanciation ». Il s’agissait d’un flashmob dansé par une bonne centaine d’élèves, et dirigé par un professeur.

Étonnamment, cette action qualifiée de « pédagogique » a été initiée par un professeur de l’établissement, alors même que tout rassemblement est interdit au Maroc actuellement en raison de la pandémie. Les parents d’élèves ne comprennent pas comment un tel écart ait pu avoir lieu sous l’impulsion d’un responsable censé donner l’exemple.

«Si la commission sanitaire a reconnu le sérieux de l’établissement dans l’application du protocole sanitaire, cet incident, dans le contexte actuel, n’est pas accepté», a reconnu la direction de l’établissement dans un communiqué qui «regrette que cette action ait échappé au cadre initialement prévu.»

Certains parents d’élèves soupçonnent même la direction d’avoir organisé volontairement ce rassemblement afin de trouver prétexte à fermer l’établissement, comme ce qui a été décidé cette semaine en France par le Président Macron. « D’habitude, il y a des surveillants dans la cour qui n’hésitent pas à nous rappeler à l’ordre concernant le port du masque par exemple », témoigne une lycéenne qui s’étonne que cette fois « personne n’ait réagi ».

Les élèves de l’établissement retournent donc en enseignement à distance à partir de ce samedi 3 avril et pour une durée de quinze jours.