H24Info est un produit du groupe

    GEOMEDIA est l’un des groupes-médias les plus importants au Maroc avec 3 titres majeurs (Print et Web):

    Crée en 2013, H24Info s’est imposé comme le support-média francophone de référence auprès de lecteurs en quête d’une information fiable et instantanée sur le canal digital. H24 Info enregistre plus de 30 Millions de visites annuelle.

    Numéro dépôt légal : ص 2018/22

    La souveraineté espagnole sur Sebta et Melilla, revendiquée par le Maroc, a animé le débat lors de la séance de contrôle du gouvernement devant le Congrès, tenue ce mercredi 23 juin.

    Interrogée par la députée de Vox, Teresa Lopez, sur les «déclarations annexionnistes du Maroc», la ministre espagnole des Affaires étrangères, Anrancha Gonzalez Laya, a affirmé qu’il «ne fait aucun doute que Sebta et Melilla sont espagnoles». «La souveraineté espagnole sur les deux villes n’est pas en danger et ne le sera jamais», a-t-elle ajouté.

    La ministre, critiquée pour sa politique «molle» par la députée d’extrême droite native de Sebta, a souligné que «la souveraineté sur Sebta et Melilla est une affaire d’État, qui nécessite l’adoption d’une diplomatie discrète et effective».

    Une «discrétion» sur laquelle mise d’ailleurs le gouvernement Sanchez pour «sortir au plus vite de la crise avec le Maroc».

    Si la crise avait débuté avec l’accueil en secret du chef du Polisario en Espagne le 18 avril dernier, elle a pris une tout autre tournure après l’entrée massive de migrants dans l’enclave de Sebta, les 17 et 18 mai.

    Poussé par les eurodéputés espagnols, le Parlement Européen a voté une résolution contre le Maroc, l’accusant «d’utiliser les migrants mineurs comme un moyen de pression politique.

    Une résolution rejetée par Rabat qui a dénoncé les tentatives espagnoles d’européaniser cette crise «purement bilatérale, déclenchée par l’Espagne».

    Share.

    Comments are closed.