Vidéo. Le kickboxeur Zakaria Moumni demande l’asile au Canada

4044

Le kickboxeur veut s’exiler au Canada. Il prétend que sa vie est en danger, non seulement au Maroc, mais aussi en France où il réside depuis plusieurs années. 

L’ancien champion du monde du Kickboxing marocain a décidé de demander l’asile au Canada. C’est ce que rapporte le support québécois TVA Nouvelles, mardi 26 septembre. « Ma vie est menacée en France, j’ai échappé à une tentative d’assassinat avec arme à feu et arme blanche (…). Le gouvernement français refuse de me protéger », déclare-t-il au micro de TVA Nouvelles.

Zakaria Moumni qui revendiquait en 2014 un poste de conseiller sportif au ministère de la Jeunesse et des sports, avait accusé le secrétaire particulier du roi Mohammed VI Mounir Majidi d’être le «commanditaire» d’actes de torture contre lui exécutés par le patron de la DGSN, Abdellatif Hammouchi.

Moumni avait également accusé Majidi de l’avoir «menacé de mort». Des accusations qui lui ont valu une somme 1000 euros pour « diffamation », une décision de la 17e Chambre civile du Tribunal de grande instance de Paris en octobre 2016.

Le Kickboxeur avait même déchiré son passeport marocain lors de son passage en 2015 sur le plateau de de l’émission 64 minutes sur la chaine TV5 Monde. Moumni présentait son livre « L’homme qui voulait parler au roi », cosigné avec son épouse Française Taline Moumni.