Vidéo. Gestion des déchets: ce qu’en pensent les Casablancais (2/2)

Casablanca est une ville pour le moins sale. Un constat qui fait l’unanimité chez les Casablancais. Exacerbés, ceux-ci pointent du doigt la gestion de la collecte des déchets, mais aussi les comportements de certains citoyens. Réactions.

 

La situation de la ville en termes de gestion des déchets ménagers et autres s’est dégradée ces dernières années, et en particulier en 2017. Après avoir constaté que les services offerts par la filiale du groupe français Suez environnement, Sita El Baida, n’étaient pas à la hauteur, le Conseil de la ville avait résilié tout bonnement le contrat de la société.

 

Lire aussi: Vidéo. Gestion des déchets de Casablanca: ce qu'en pensent les élus (1/2)

 

Depuis ce temps, la société de développement local Casa Prestations assure l’intérim. Des contrats provisoires ont été signés avec la société libanaise Averda et la société française Derichebourg, dont l’activité a été récemment rachetée par le Groupe de Youssef Ahizoun. Sauf qu’il reste difficile de demander aux délégataires de faire des investissements avec un contrat provisoire. Travaillant avec les moyens du bord en attente de l’entrée en exécution des contrats de délégation en décembre prochain, les deux délégataires n’ont pas pu changer grand-chose.

Du côté des responsables, on estime que les choses vont s’arranger dès décembre et que les standards et les normes connaîtront une certaine mise à niveau afin d’offrir un service à la hauteur de la capitale économique! On verra!