Vidéo. Forum de la mer: l’archipel des enfants sensibilise la nouvelle génération

139

Le Forum de la Mer rassemble chaque années plusieurs dizaines d’intervenants experts pour des conférences sur la mer et le littoral. Mais la protection de l’environnement passe avant tout par une donnée essentielle: la sensibilisation de la jeune génération. 

C’est pourquoi l’un des spots fondateurs du forum est entièrement consacré aux enfants d’environ 8 à 15 ans. Situé en bord de mer dans un espace de plus de 1.000 m², l’Archipel des enfants regroupe une dizaine de stands d’associations partenaires qui sensibilisent les petits à travers des activités diverses en fonction de leurs secteurs d’action.

 

Lire aussi : Forum de la mer: clôture en beauté avec les finalistes du SeaLab

 

Pendant que l’Ecole supérieure des Beaux Arts de Casablanca initie les enfants à la peinture (à travers des représentations de la mer), Surfrider Foundation Maroc (affiliée à Surfrider Foundation Europe, ONG agréée auprès de l’UE pour ses programmes éducatifs, juridiques et de protection de l’environnement) offre un atelier artistique de recyclage avec une fresque murale expliquant la pollution des déchets.

L’Etat est également représenté à travers la Caravane du ministère de l’Environnement, une unité mobile qui vise à faire de l’environnement un sujet de discussion et de débat public. Lors du forum, plusieurs démonstrations et jeux interactifs de sensibilisation à la protection de l’environnement sont prévues comme un quizz sur la mer.

 

Lire aussi : Vidéo. Forum de la mer: Souad Kifani nous parle de la biodiversité marine au Maroc

 

« Comment appelle-t-on l’énergie produite par le vent? »; « Comment appelle t-on l’action qui donne une nouvelle vie aux déchets? »; « Si je sors en pique-nique avec mes parents et que je trouve des déchets: je les enterre dans le sol/je les ramène avec moi à la maison/je les jette dans la mer »…voici des exemples de questions à choix multiples adressées aux enfants, « à qui l’on demande toujours de justifier leur réponse », explique Yousra El Hilali, chargée de communication au Secrétariat d’Etat chargé du Développement Durable.

« Lorsque je leur pose des questions, les réactions sont très instructives et positives. Ils sont très sensibilisés au sein de leurs écoles puisque le programme scolaire traite la thématique de l’environnement », témoigne l’animatrice de la caravane qui espère que le programme sera « encore plus inclusif en termes de préservation de l’environnement ».

Connaître et aimer la mer

L’Institut national de la recherche halieutique (INRH) propose un stand encyclopédique pour enseigner aux enfants les connaissances rudimentaires de la faune et la flore océaniques. Meryem Benjelloun, doctorante à l’INRH, évoque notamment l’apparition récente au Maroc d’une « fausse méduse » (physalie) qui possède des tentacules de plusieurs mètres pouvant causer des brûlures plus dangereuses que celles de la méduse. Le stand de l’INRH sensibilise notamment au danger de cet animal à l’apparence transparente et brillante, très attractive pour les enfants.

En parallèle des ateliers aux stands, les enfants peuvent s’initier aux sports nautiques comme la plongée sous-marine, le canoë-kayak ou la voile.

Certains groupes ont fait le voyage depuis des provinces reculées des côtes maritimes et découvrent la mer pour la première fois. A travers ces différentes activités artistiques ou sportives, les enfants apprennent à connaître la mer et par extension à l’aimer.

« On ne protège que ce qu’on aime », explique Mehdi Rouizem, responsable de l’Archipel des enfants. « Toutes ces activités sont faites pour rapprocher les enfants de la mer, faire en sorte qu’ils l’aiment, et à partir du moment où ils auront cet amour, ils vont commencer à la protéger », conclue-t-il.