H24Info est un produit du groupe

    GEOMEDIA est l’un des groupes-médias les plus importants au Maroc avec 3 titres majeurs (Print et Web):

    Crée en 2013, H24Info s’est imposé comme le support-média francophone de référence auprès de lecteurs en quête d’une information fiable et instantanée sur le canal digital. H24 Info enregistre plus de 30 Millions de visites annuelles.

    Numéro dépôt légal : ص 2018/22

    Les tensions persistent ce mardi à Jerada avec un sit-in géant organisé cet après-midi pour dénoncer la mort de deux jeunes ouvriers dans l’effondrement d’une mine clandestine. 4000 personnes s’étaient mobilisées indique l’AMDH, alors que d’autres sources sur place avancent que 600 à 800 personnes ont manifesté.

    Jerada ne semble pas vouloir se calmer. Environ 4000 personnes ont participé à un sit-in devant la municipalité de Jerada cet après-midi, indique Said Zeroual, membre de la section locale de l’Association marocaine des droits de l’Homme (AMDH). Mais selon le d’autres sources sur place, 600 à 800 personnes seulement auraient pris part à cette manifestation.

    Les manifestations sont intervenues après la mort de deux ouvriers, Houcine et Jedouane, deux frères âgés de 23 et 30 ans, victimes de l’effondrement d’une mine clandestine de la ville. Leur mort a provoqué colère et émoi au sein de la population locale qui se dit « marginalisée » et manifeste depuis dimanche contre les autorités pour l’avoir laissée à l' »abandon ».

    Selon Said Zeroual, les manifestants réclament le lancement de projets sociaux et économiques dans cette ville qui subit une crise sociale depuis 2000, année de la fermeture des mines d’exploitation du charbon exploitées dès les années 1920.

    Le sit-in d’aujourd’hui a été encadré par les éléments des forces auxiliaires, mais n’a connu aucun affrontement avec les manifestants sur place.

    Hier lundi, les manifestants avaient bloqué la sortie de la morgue de Jerada pour empêcher l’enterrement des corps des deux mineurs décédés, puis la tension est tombée après l’intervention du président de la région de l’Oriental Abdenbi Bioui. Ce dernier a promis aux manifestants l’arrivée d’une délégation ministérielle dans les prochains jours, affirmant son intention de démissionner si leurs revendications ne se réalisent pas.

     

    Share.

    Comments are closed.