Vidéo. Déconfinement: l’intervention mitigée d’El Othmani sur les télés nationales

DR.

Le grand oral tant attendu du chef de gouvernement Saad-Eddine El Othmani le soir du jeudi 7 mai a finalement accouché d’une souris. Au micro d’Al Oula, le patron de l’exécutif est en effet resté évasif sur la majorité des thématiques qui intéressent l’opinion. Aucune date précise sur le début du déconfinement, aucun détail sur les mesures de rapatriement des Marocains bloqués à l’étranger, ni sur les répercussions économiques ou le devenir de l’année scolaire. Verbatim. 

 

Sur le processus de déconfinement

 

« Le déconfinement est « plus difficile que son instauration, parce qu’un tel processus reste tributaire de la situation épidémiologique (…) le premier souci du gouvernement consiste à éviter toute marche en arrière et à se protéger du pire, tout en continuant à progresser en dépit des sacrifices consentis ».

« L’exécutif est en train d’élaborer un ensemble de scénarios pour l’après 20 mai, qui seront annoncés au public au moment opportun »

« Il sera procédé à l’examen de la phase post-coronavirus en profondeur ainsi que des moyens à même de la gérer, notant que le gouvernement ne dispose pas d’une vision définitive pour la période post-crise, mais des scenarii sont en cours d’élaboration par les ministères de la Santé et de l’Intérieur »

Sur l’impact économique :

 

« Personne ne peut dresser une évaluation à ce sujet (…) 62% des entreprises ont déclaré un arrêt temporaire ou définitif de leurs activités (…) le gouvernement est conscient des difficultés économiques et accompagne le Comité de veille économique dans l’élaboration de scénarios de relance »

« Les professionnels de tous les secteurs ont commencé à réfléchir aux moyens de réaliser la relance économique, relevant qu’il s’agit de rassembler ces scénarios pour élaborer une vision globale »

 

Sur les Marocains bloqués à l’étranger :

 

« Des scénarios sont en cours de préparation pour mener à bien le rapatriement de 27.850 Marocains bloqués à l’étranger inscrits auprès des consulats du Royaume (…) dès l’ouverture des frontières, il sera procédé au rapatriement des Marocains bloqués »

« Le gouvernement est soucieux de la situation de cette frange de citoyens qu’il accompagne en permanence, la mobilisation (ndlr : du gouvernement) a permis de créer 155 centres et cellules de veille au niveau des différents consulats et ambassades du Royaume dans les pays d’accueil ».

« Le ministère compétent a pris en charge les frais de soins ou d’hébergement de 5.700 Marocains bloquées à l’étranger, soit 25% d’entre eux, comme il leur a assuré d’autres prestations »

Sur l’année scolaire

« Il n’y aura pas d’année blanche. Il y a nombre de scenarii qu’il s’agit de trancher au cours des prochains jours avant d’annoncer l’approche adoptée pour la clôture de l’année scolaire »

« Il a dans ce contexte rappelé la mise en place de groupes de travail chargés de trouver une solution appropriée avec l’ensemble des parties prenantes en vue de boucler l’année scolaire dans les meilleures conditions (…) les contacts avec le ministère de tutelle se poursuivent dans le souci de trouver une solution dans les plus brefs délais concernant le déroulement des examens ».