Vidéo. Crise au PJD après l'adoption du projet de loi-cadre sur l’enseignement

à 9:52
DR.

Saad Eddine El Othmani n’a pas tardé à réagir à la dernière sortie médiatique de l’ancien secrétaire général du parti Abdelilah Benkirane concernant l’adoption du projet de loi-cadre sur l’enseignement.

Selon le quotidien Al Massae daté du mardi 23 juillet, l’adoption du projet de loi-cadre sur l’enseignement a provoqué une crise au sein du PJD. Saadeddine El Othmani a par ailleurs appelé les membres du groupe parlementaire à tenir une réunion d’urgence, hier lundi 22 juillet, pour éviter tout changement d’opinion concernant le projet portant sur la réforme de l’enseignement.

 

Lire aussi: Après des mois de polémiques, le Parlement adopte la loi-cadre sur l'enseignement

 

Al Massae ajoute que Saad Eddine El Othmani serait en colère contre les propos de Abdelilah Benkirane sur ce dossier. "Comment un parti au référentiel islamique peut-il abandonner l'arabe pour le remplacer par la langue de la colonisation?", s'est indigné M. Benkirane. Le même jour, le chef du groupe parlementaire du parti islamiste présentait sa démission, selon plusieurs médias.

Pour rappel, Abdelilah Benkirane avait partagé une vidéo sur les réseaux sociaux dans laquelle il rejette l’adoption du projet de loi-cadre, qu’il qualifie de «trahison aux principes islamiques du parti». Affirmant qu’«abandonner la langue arabe pour le français serait une violation du référentiel islamique du parti».

El Othmani aurait alors profité de de l’ouverture du 15e Forum de la jeunesse de son parti, dimanche dernier, pour défendre l’adoption du projet cadre et répondre à son prédécesseur. S’adressant implicitement à Benkirane, El Othmani a souligné que  «le PJD est un parti d’institutions et non de personnes. Il se doit, donc, d’être fier de ses institutions, sans lesquelles il ne serait plus rien».

 

Lire aussi: Le PJD et l'Istiqlal bloquent le vote de la loi-cadre sur l'enseignement

 

Le quotidien Al Akhbar précise pour sa part qu’El Othmani aurait souligné que le PJD «sera toujours fidèle à ses principes et aux orientations idéologiques inscrites dans ses statuts ».

Il est à noter que le texte relatif au projet de loi-cadre avait été voté mardi 16 juillet par la commission parlementaire de l’enseignement, de la culture et de la communication. Il a été approuvé à la majorité de 25 membres de cette commission, tandis que 2 ont voté contre et 3 se sont abstenus.

L'objectif de la mesure sur les langues est de mieux préparer les élèves à l'enseignement supérieur, dispensé en français dans la plupart des spécialités. L'arabe et l'amazigh (berbère) sont les deux langues officielles mais le français est largement utilisé dans le monde du travail.