Vidéo. Benkirane dénonce le harcèlement subi par certaines « sœurs » au PJD

Dans une nouvelle sortie, l’ancien chef du gouvernement Abdelillah Benkirane a déclaré que le PJD ne devrait pas continuer à occuper uniquement des sièges vides ou d’exister pour exister mais devrait concrétiser et consolider les acquis démocratiques du pays et lutter contre la corruption.

L’ancien chef du gouvernement a reçu dans sa villa au quartier Laymoune de Rabat les membres de la jeunesse du PJD de la section Hay Hassani et a diffusé sur sa page Facebook la vidéo de son discours lors de cette réception, qui a duré 45 minutes. L’ancien chef de file du PJD a évoqué plusieurs sujets dont son arrestation à  Derb Moulay Cherif, les décisions politiques prises lors de son mandant, ou encore les fondamentaux de la création du parti.

Benkirane a aussi parlé de l’actuel gouvernement expliquant qu’il ne pourra pas s’avancer sur les résultats du parti lors de ce mandat avant les prochaines échéances législatives. « En 2016, le parti est passé de 107 députés à 125 ce qui est anormal au vu de l’usure du pouvoir et les coups à répétition de nos rivaux », a-t-il assuré.

Lire aussi: La direction du PJD en colère contre les “live” de Benkirane

Benkirane a aussi évoqué les relations entre les différents membres du parti et du Mouvement unicité et de la réforme (MUR) critiquant « le harcèlement dont souffrent certaines soeurs au sein du parti » accusant « des bandits et Mickeys » d’être derrière ces comportements les incitant à quitter le parti.