Vidéo. Avec Fadila Laanan, secrétaire d’État à la région de Bruxelles, en visite au Maroc

Les élèves du secondaire de l'école belge de Casablanca ont offert un cadeau personnalisé aux couleurs du Maroc à la ministre belge Fadila Laanan. DR

Fadila Laanan, secrétaire d’État au Gouvernement bruxellois et Ministre-Présidente au Gouvernement francophone bruxellois chargée du Budget, de l’Enseignement, du Transport scolaire, de l’Accueil de l’enfance, du Sport et de la Culture est actuellement en visite de plusieurs jours au Maroc pour rencontrer et négocier avec des institutionnels du royaume.

En marge de cette visite, la ministre a visité jeudi matin la section secondaire de l’école belge de Casablanca, située à Dar Bouazza. L’occasion pour Fadila Laanan de souligner l’importance et la vitalité de la coopération maroco-belge en matière d’éducation.

« On vous a ramené un temps de Belgique », plaisante-t-elle à propos du ciel gris qui sévit aujourd’hui à Casablanca. C’est ainsi que la femme politique belge d’origine marocaine s’adresse, souriante et pleine d’humour, à une classe de S6, l’équivalent des terminales.

C’est la première promotion de l’école qui passera cette année le Certificat d’enseignement secondaire supérieur (CESS) de la Fédération Wallonie-Bruxelles, soit le bac belge. Les élèves ont énoncé un par un le thème de leur travail de fin d’étude et leurs vœux pour le supérieur à la secrétaire d’Etat très à l’écoute. « Je vous souhaite plein de succès, faites le max, vous allez avoir des épreuves mais il ne faut pas lâcher » a-t-elle lancé aux élèves ambitieux dont certains veulent poursuivre leurs études en Belgique.

 

Lire aussi : Vidéo. Rabat: inauguration de l’école belge en présence de la princesse Astrid

 

A ce propos, celle qui est diplômée en droit public et administratif de l’Université libre de Bruxelles s’est montrée disponible et prête à « conseiller et donner un petit coup de pouce » à ceux désirant étudier au royaume belge. « On reste en contact », a conclu la ministre qui déclare être connectée et « facilement retrouvable » sur les réseaux sociaux.

L’accent sur l’éducation

« Ces jeunes étudiants vont être nos ambassadeurs pour la Belgique et pour le Maroc », s’est réjouit Laanan après avoir visité deux classes d’élèves du secondaire. « On voit que les élèves sont épanouis et qu’il se passe quelque chose d’important dans ce projet de réseau d’écoles belges à l’étranger ».

 

Lire aussi : La 1ère promotion de l’école belge de Casablanca à l’honneur en Fédération Wallonie-Bruxelles

 

« Il y a toujours eu des relations fortes entre nos deux pays et ici, on met l’accent sur quelque chose d’essentiel: l’éducation, qui est la porte de sortie, la chance qu’on offre à notre jeunesse pour devenir des citoyens acteurs et responsables dans la vie », a-t-elle déclaré.

Pour approfondir toujours plus les relations entre les deux pays en matière éducative, Fadila Laanan appelle à davantage d’échanges étudiants ainsi qu’à « favoriser la circulation des professeurs pour partager les expériences et les connaissances », « c’est quelque chose d’essentiel à mes yeux et qui doit continuer à se faire de manière importante », a-t-elle affirmé.

Le réseau des écoles belges au Maroc s’est d’ailleurs récemment étoffé avec l’ouverture en novembre dernier d’un nouvel établissement à Rabat, accueillant 287 élèves de primaire jusqu’au « CE2 » (ouverture du « CM1 » prévue l’année prochaine).

Lors de son séjour, Fadila Laanan rencontrera notamment Saaïd Amzazi, ministre marocain de l’Éducation nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, ainsi que le président du Conseil régional de Rabat-Salé-Kénitra, Abdessamad Sekkal.