Vidéo. Akhannouch répond à «la misérable exploitation politique» du rapport de la Cour des comptes

4383
Crédit image H24info

S’exprimant lors de l’ouverture l’Université d’été de la jeunesse du RNI, qui a eu lieu ce week-end à Agadir, le président du Rassemblement national des indépendants (RNI), Aziz Akahannouch, a répondu aux «attaques» dont il fait objet depuis la publication du Rapport de la Cour des comptes, particulièrement accablant à l’encontre de son département.

«Comment voulez-vous qu’ils ne nous attaquent pas alors que nous arrivons à réaliser une aussi forte mobilisation?», a-t-il ironisé devant les participants à l’Université d’été de la jeunesse de son parti.

Se félicitant de «l’interaction positive avec son parti de plus de 5500 jeunes venus participer à l’Université de la jeunesse du RNI, mais aussi avec les discours du roi qui prônent la participation des jeunes», le patron du parti de la colombe, Aziz Akhannouch, a dénoncé ce qu’il a qualifié de «misérable exploitation d’une partie du contenu du rapport de la Cour des comptes à des fins politiciennes».

 

Dans la même veine, un communiqué du bureau politique du RNI rendu public dimanche a affirmé que le bureau politique du parti de la colombe a examiné «l’attaque tendancieuse que subit le président du parti dans une exploitation misérable du contenu du rapport de la Cour des comptes».                                        .

Le communiqué a relevé que «le président s’est chargé lui-même de répondre au rapport de Driss Jettou avec des données exactes sur l’évolution remarquable du Plan Maroc vert et de la stratégie Halieutis avec des chiffres à l’appui qui montrent clairement les résultats positifs de ces deux secteurs et qui mettent fin aux données erronées qui ont été répandues sans aucun fondement».

Le rapport 2018 de la Cour des comptes, publié récemment, s’est attardé pour rappel sur plusieurs manquements et dysfonctionnements qui concernent différents départements qui relèvent de la tutelle du ministre de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts.