Vidéo. A Laâyoune, Baraka appelle au « renforcement du front politique » pour la défense de la marocanité du Sahara

316
DR.

Le Secrétaire général du parti de l’Istiqlal (PI), Nizar Baraka, a plaidé samedi à Laâyoune, pour le renforcement du front politique dans le cadre de la mobilisation pour la défense de l’intégrité territoriale du Royaume, dans la droite ligne de l’esprit de l’Appel historique de Laâyoune.

S’exprimant lors de la session ordinaire du comité central du PI à Laâyoune, consacrée notamment aux questions de l’éducation et de la formation, M. Baraka a mis l’accent sur l’importance de la coordination des initiatives et des mécanismes de plaidoirie, de communication et de mobilisation pour contrer les thèses hostiles à la cause nationale.

Il s’est félicité, à cette occasion, de la participation des élus et représentants légitimes des populations des provinces du sud aux travaux de la table ronde organisée récemment à Genève à l’invitation de l’Envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU pour le Sahara marocain, Horst Köhler, soulignant que cette participation conforte la position constante du Maroc au sujet du différend artificiel autour du Sahara marocain.

Lire aussi: Nizar Baraka transmet un message du roi au président mauritanien, mais à quel titre?

Cette approche, a-t-il poursuivi, vient raffermir la position du Maroc et consolider l’adhésion de la communauté internationale à l’initiative d’autonomie proposée par le Royaume en tant qu’unique solution crédible pour le règlement de ce conflit factice.

Elle permet, de même, de mettre en exergue la dynamique de développement que connaissent les provinces du sud, dans le sillage de la mise en oeuvre du nouveau modèle de développement des provinces du sud, lancé par SM le Roi Mohammed VI à l’occasion du 40ème anniversaire de la Glorieuse Marche Verte.

Le SG du PI s’est réjoui également de la priorité accordée à ces provinces dans le cadre de la mise en oeuvre de la régionalisation avancée, appelant à cet égard le gouvernement à accélérer le transfert des prérogatives aux conseils régionaux.

Il s’est félicité, par ailleurs, du choix de la ville de Laâyoune pour abriter les travaux du comité central du parti, insistant sur l’importance accordée par le parti au dynamisme de la vie politique dans les provinces du sud et à l’encouragement de la participation notamment des jeunes et des femmes à la gestion de la chose publique en vue de faire face aux manoeuvres des ennemis de l’intégrité territoriale du Royaume.

Lors de cette rencontre, qui s’est déroulée en présence des membres des comités central et exécutif, M. Baraka a évoqué certaines questions ayant trait notamment à l’attachement du parti de l’Istiqlal à la gratuité de l’enseignement public, à la mobilisation de tous les moyens pour la lutte contre la déperdition scolaire et les disparités entre l’enseignement public et privé, outre le renforcement de l’attractivité de l’enseignement public en vue d’assurer l’égalité des chances et consolider la qualité du système éducatif.

Lire aussi: Nizar Baraka accuse le PJD d’avoir mis à la rue deux millions de jeunes

Il a aussi insisté sur l’importance d’oeuvrer en vue de réduire les inégalités et la fracture numérique entre les régions, ainsi que l’adoption d’une approche de bonne gouvernance dans la mise en oeuvre de la Vision de réforme.

D’autre part, M. Baraka avait tenu, dans le cadre de sa visite dans les provinces du sud, un meeting à la place El Mechouer à Laâyoune, au cours duquel il a appelé au renforcement du front interne pour contrer les manoeuvres hourdies contre l’unité territoriale du Maroc, mettant en avant les efforts consentis pour un développement durable et global des provinces du sud à la faveur des projets et chantiers d’envergure lancés dans différents domaines dans cette partie du Royaume.