Vers un nouveau mouvement de grève à la RAM

à 17:31

Arraché au forceps le 14 août dernier, l’Association marocaine des pilotes lignes (AMPL) a rejeté vendredi l'accord signé au terme d'une longue grève. Un signe du poids de l’aile radicale de la représentation de pilotes, augurant un nouveau bras de fer entre eux et la compagnie.

Le constat est limpide: 84% de pilotes affiliés à l’AMPL ont rejeté catégoriquement l’accord signé le 14 août, qui annonçait la fin du mouvement de grève. Une décision prise lors d'une réunion avec le bureau exécutif de l'association qui s'est déroulé le vendredi dernier au cours de la quelle les pilotes ont montré des signes de raidissement.

Plusieurs enseignements sont à tirer de ce nouveau rebondissement. À commencer par le désaveu du bureau exécutif de l’association des pilotes et particulièrement son Secrétaire général, Amine Mkinsi, qui n’a pas réussi à négocier un bon deal avec la compagnie.

LIRE AUSSI: Entretien. RAM-AMPL: les dessous d'un deal arraché au forceps

«La plupart des pilotes estiment que ce qui a été négocié par l’équipe dirigeante n’est pas à la hauteur de leurs attentes, puisqu’ils attendaient plus. Cette situation risque d’envenimer les relations entre la RAM et l’AMPL», nous confie une source sous couvert d’anonymat.

Avec ce nouveau rebondissement, tout ce qui a été négocié entre les deux parties est parti en fumée et tout semble à refaire. Ce résultat va ainsi accélérer le départ des membres de l’actuel bureau exécutif, qui sera remplacé suite à de nouvelles élections. «Il est très probable que l’AMPL lance un nouveau mouvement de grève dans les prochaines semaines», affirme notre source.