Vers la création d’un pôle universitaire à Kelaâ des Sraghna

281
DR.

Une réunion consacrée à l’examen de l’état d’avancement du projet de création d’un pôle universitaire à El Kelâa des Sraghna visant à renforcer l’offre de l’enseignement supérieur, a été tenue lundi au siège de la préfecture de la province.

Présidée par le gouverneur de la province, Hicham Smahi, en présence des différentes parties concernées, cette réunion a été l’occasion de s’arrêter sur l’état d’avancement des travaux de réalisation de l’Ecole Supérieure de Technologie (EST) dans la ville de Kelaâ des Sraghna et la transformation du Centre universitaire polydisciplinaire en une Faculté des Sciences juridiques, économiques et sociales.

Cette rencontre, qui s’est déroulée en présence notamment des présidents respectivement du conseil provincial et du conseil communal de Kelaâ des Sraghna, le président de l’université Cadi Ayyad de Marrakech, le président du centre universitaire polydisciplinaire, Mohamed El Ghali, a offert l’opportunité pour discuter des différents aspects relatifs à ces projets ainsi qu’à la question de l’octroi des autorisations de construction d’amphithéâtres et de grandes salles de cours.

Les discussions ont porté, en outre, sur les aspects relatifs à l’éclairage et à l’assainissement, ainsi que sur les contraintes relatives à l’assainissement du foncier (40 hectares).

 

Lire aussi: Enseignement supérieur: le difficile passage au e-learning

 

Intervenant à cette occasion, M. Smahi a souligné la nécessité d’accélérer la cadence de travaux de réalisation de ce projet très important, d’oeuvrer en vue de la création des convergences entre les différents intervenants, relevant la contribution remarquable de ce futur pôle universitaire dans le développement de la province.

L’EST, dont la construction a été achevée, contribuera à instaurer un pôle de connaissance sur l’agriculture et ce, à travers des filières dédiées à l’agroalimentaire et à l’ingénierie agricole. Ces filières sont parfaitement adaptées au marché de l’emploi et à la vocation agricole de la province.

Les formations se déroulent sous formes de cours pratiques dans des domaines dédiés aux essais agricoles, qui viendront accompagner la formation théorique.

Concernant la création de la Faculté des Sciences juridiques, économiques et sociales, qui représente une priorité pour l’Université Cadi Ayyad de Marrakech, les participants à cette réunion ont fait savoir que ce projet sera examiné le mois prochain, par la Commission Nationale de Coordination de l’Enseignement Supérieur (CNCES), qui tranchera sur ce sujet lors d’une réunion au ministère de tutelle.

La création de cette faculté permettra de renforcer l’offre pédagogique de l’université et la rapprocher davantage des populations de la province. Elle vise également à satisfaire les besoins de cette partie du territoire national en enseignement supérieur.