Vaccins contre la grippe H1N1: les pharmaciens en colère contre le monopole accordé à l’Institut Pasteur

64

Les pharmaciens sont en colère contre le monopole accordé à l’Institut Pasteur pour la vente des vaccins contre la grippe porcine.

La confédération des syndicats des pharmaciens au Maroc a adressé une lettre au ministre de la Santé Anas Doukkali où elle lui demande d’intervenir au plus vite pour approvisionner les pharmacies en vaccins contre la grippe H1N1. La confédération estime que cela facilitera l’accès des citoyen au vaccin.

Dans cette lettre, relayée par Al Ahdath dans sa parution du jeudi 14 février, les pharmaciens s’exclament de la façon dont a été gérée la grippe H1N1 et critiquent le fait que l’institut Pasteur ait le monopole du vaccin. Les pharmaciens décrivent également cette situation comme inquiétante pour les citoyens, ajoutant que des pays comme la France et la Tunisie considèrent la pharmacie comme le vecteur de la réussite des campagnes saisonnières de vaccination.

Lire aussi: 15 écoliers atteints d'H1N1 transférés au CHU de Marrakech

Les pharmaciens ont par ailleurs tenu à rassurer les citoyens en déclarant que cette grippe n’avait pas de caractère épidémique. Mais « qu’il fallait tout de même prendre nos précautions et rester vigilants pour assurer la sécurité sanitaire de notre pays ».

Lire aussi: Vidéo. Grippe A, H1N1… Qu'est-ce que ça veut dire?

Le quotidien ajoute que le monopole de l’institut Pasteur des vaccins a suscité la polémique, surtout que l’Institut les vend au prix de 103 dirhams, alors qu’ils ne sont censés coûter que 72 dirhams dans les pharmacies.