H24Info est un produit du groupe

    GEOMEDIA est l’un des groupes-médias les plus importants au Maroc avec 3 titres majeurs (Print et Web):

    Crée en 2013, H24Info s’est imposé comme le support-média francophone de référence auprès de lecteurs en quête d’une information fiable et instantanée sur le canal digital. H24 Info enregistre plus de 30 Millions de visites annuelles.

    Numéro dépôt légal : ص 2018/22

    La campagne de vaccination des adolescents âgés entre 12 et 17 ans démarrera le mardi 31 août. Elle sera organisée conjointement par les ministères de la Santé, celui de l’Intérieur et celui de l’Education. Les élèves qui devront être accompagnés par leurs parents ou tuteurs recevront ou le vaccin américano-allemand Pfizer/BioNTech ou le chinois Sinopharm. Essais cliniques, efficacité et effets secondaires, H24 Info a compilé pour vous les résultats communiqués pour cette tranche d’âge.

    Pfizer/ BioNTech

    Essai: Les laboratoires Pfizer/BioNTech ont réalisé un essai clinique sur 2.260 adolescents âgés de 12 à 15 ans. L’essai a été réalisé aux États-Unis, les participants ont été divisés en deux groupes. Un premier ne recevant qu’un placebo et un deuxième qui s’est vu administrer le vaccin.

    «Au cours de l’essai, 18 cas de Covid-19 ont été observés dans le groupe placebo, contre aucun dans le groupe vacciné», lit-on sur le communiqué publié le 31 mars 2021 et annonçant les résultats de l’essai.

    «La vaccination avec BNT162b2 a permis d’obtenir des titres moyens d’anticorps neutralisant le SARS-CoV-2 de 1 239,5, démontrant une forte immunogénicité dans un sous-ensemble d’adolescents un mois après l’injection de la deuxième dose», indique la même source.

    Efficacité : Les résultats de l’essai ont donc pu démontrer «une efficacité de 100 % et une solide réponse par production d’anticorps, dépassant celle enregistrée précédemment chez des participants âgés de 16 à 25 ans, ainsi qu’une bonne tolérance», écrivent les laboratoires Pfizer/BioN Tech.

    Suite à cela, le vaccin a été autorisé pour cette tranche d’âge le 10 mai dernier par l’Agence américaine des médicaments (Food and Drug Administration), puis par l’Agence européenne des médicaments (EMA) le 28 mai.

     

    Lire aussi: Covid-19: le vaccin Pfizer réservé en priorité aux 12-17 ans

     

    Sur son site web l’agence indique que «le vaccin était effectif à 100 % pour prévenir le Covid-19 (bien que le taux réel d’efficacité puisse se situer entre 75 % et 100 %)». Le responsable de la stratégie vaccinale à l’EMA, Marco Cavaleri, a déclaré dans ce sens que «le vaccin est bien toléré et il n’y a pas d’inquiétudes majeures» concernant d’éventuels effets secondaires.

    La Haute Autorité de Santé française a également donné son feu vert. Après étude des résultats, elle confirme l’efficacité du vaccin sur cette tranche d’âge, tout en soulignant que «l’efficacité restant toutefois à confirmer contre les formes sévères (notamment les PIMS) et à démontrer pour les hospitalisations et la mortalité, ainsi que contre la transmission virale».

    Effets secondaires : Lors de l’essai clinique, des effets secondaires classiques ont été observés, tels que des douleurs à l’endroit de l’injection, des maux de tête et une fatigue… des effets semblables à ceux connus chez les adultes, rapporte Libération.

    Aucun effet secondaire grave «n’a été considéré par les chercheurs comme étant lié au vaccin», poursuit la même source, relevant le cas d’un adolescent de 15 ans qui a souffert d’une fièvre supérieure à 40 degrés.

    Depuis sa validation pour les jeunes dans certains pays, quelques cas d’inflammation cardiaque ont été signalés. La directrice des Centres américains de contrôle et de prévention des maladies (CDC), Rochelle Walensky, a expliqué le 18 mai dernier que ces cas sont «rares» et que le CDC «surveille activement pour voir s’il existe un lien avec la vaccination Covid-19».

    Il est à noter que plusieurs dizaines de millions d’adolescents ont été vaccinés avec le vaccin Pfizer/BioNTech aux États-Unis et dans plusieurs autres pays européens.

    Sinopharm

    Essais: Le vaccin Sinopharm, validé pour les adultes en mai par l’OMS, a également été testé sur les plus jeunes. La Chine, qui avait déjà injecté ce vaccin à des millions de personnes et l’avait vendu à plusieurs pays, a commencé ses essais sur des enfants âgés de 3 à 17 ans.

    «Nous avons commencé les essais cliniques chez les adolescents en testant d’abord les 13 à 17 ans, puis les 6 à 12 ans et les 3 à 5 ans, afin de garantir la sécurité» du vaccin, a déclaré Zhang Yuntao, scientifique en chef et vice-président de Sinopharm, à la radio China National Radio.

    Parallèlement à l’essai mené en Chine, un autre sur la même tranche d’âge a été mené aux Émirats arabes unis en juin. L’essai a été mené sur «un groupe de 900 enfants de nationalités différentes», expliquait la même source.

     

    Lire aussi: Covid-19: le Maroc approuve le vaccin Sinopharm pour les 12-17 ans

     

    Ce n’est qu’en mi-juillet que Sinopharm annonce la finalisation des phases II et II de ses essais sur cette tranche d’âge. Il en ressort que «quelque 96,1% des receveurs qui ont reçu deux doses du vaccin ont produit des anticorps contre le coronavirus, sans différence significative dans leur réponse immunitaire par rapport aux adultes»..

    Efficacité:  Quant à l’efficacité, aucun taux n’a été avancé par le laboratoire chinois, qui a assuré toutefois que son vaccin «était efficace et sûr» sur la tranche d’âge de 3 à 17 ans. Il a dès lors été approuvé pour les jeunes en Chine, et plus récemment, le 2 août aux Émirats arabes unis.

    À noter que les deux doses du vaccin chinois Sinopharm, administrées à un intervalle de 21 jours, «ont une efficacité de 79 % contre l’infection à SARS-CoV-2 symptomatique 14 jours ou plus», indique l’OMS.

    Effets secondaires: Durant les essais menés en Chine et aux Émirats «aucun effet indésirable grave n’a été observé après inoculation», assurait le laboratoire. Des effets secondaires classiques peuvent toutefois surgir, comme pour tout autre vaccin. Il s’agit généralement de douleur au point d’injection, de fatigue ou encore d’une légère fièvre.

    Share.

    Comments are closed.