H24Info est un produit du groupe

    GEOMEDIA est l’un des groupes-médias les plus importants au Maroc avec 3 titres majeurs (Print et Web):

    Crée en 2013, H24Info s’est imposé comme le support-média francophone de référence auprès de lecteurs en quête d’une information fiable et instantanée sur le canal digital. H24 Info enregistre plus de 30 Millions de visites annuelles.

    Numéro dépôt légal : ص 2018/22

    Pour accueillir la vaccination anticovid-19 des adolescents âgées entre 12 et 17 ans, quelque 420 centres de vaccination mis en place dans les lycées seront opérationnels dès demain. La liste des établissements sera dévoilée par le ministère de l’Education nationale d’ici quelques heures. 

    Pour vacciner cette jeune population, une campagne de vaccination parallèle à celle des adultes sera menée conjointement par les ministères de la Santé et de l’Education nationale. Environ trois millions d’adolescents scolarisés dans le public, le privé, ou les missions, sont attendus dès demain, mardi 31 août, dans les vaccinodromes installés dans 420 lycées.

    La liste des lycées dédiés à la vaccination des enfants âgés entre 12 et 17 ans sera dévoilée dans quelques heures.

    Concrètement, les élèves concernés doivent recevoir un message de la direction du lycée de leur secteur, les invitant à venir se faire vacciner. Sur une plateforme dédiée à cette campagne de vaccination, les élèves et leurs parents devront communiquer le numéro Massar, ainsi que le vaccin choisi (Pfizer ou Sinopharm).

     

    Lire aussi : Vaccination des 12-17 ans: efficacité, effets secondaires, immunité… Ce que l’on sait

     

    Pour mener à bien cette opération, plus d’un millier de médecins seront mobilisés, la moitié issue du ministère de la Santé, et le reste de la santé scolaire.

    Dans un communiqué diffusé vendredi, les présidents respectifs de la SMP, la Somipev et Infovac-Maroc rappellent l’importance de la vaccination anti-covid chez les jeunes de 12 à 17 ans, « pour leur assurer une rentrée scolaire sécurisée ». Non obligatoire, basée sur un acte volontaire, elle « autorisera le retour à l’école en présentiel et évitera l’impact négatif du confinement sur la vie sociale et la santé mentale des enfants ».

    Share.

    Comments are closed.