Vaccin chinois: «Les choses évoluent dans le bon sens», assure Ait Taleb devant le roi

2392
Le ministre de la Santé, Khalid Ait Taleb./DR

Lors du Conseil des ministres qui s’est tenu ce mercredi 14 octobre au palais royal de Rabat, le roi s’est informé sur l’état d’avancement du vaccin contre le Covid-19 en cours de développement au Maroc par la Chine. Le royaume a également signé pour l’acquisition d’un autre vaccin anglais cette fois. Tour d’horizon des vaccins les plus prometteurs.

«Les choses évoluent dans le bon sens», en ce qui concerne le vaccin chinois actuellement à l’essai au Maroc, a précisé Khalid Ait Taleb lors du Conseil des ministres hier soir. Le ministre de la Santé a précisé qu’il y a un «contact permanent avec les entreprises et avec le gouvernement chinois, qui font montre d’une bonne volonté à ce sujet».

En effet, le vaccin chinois est considéré actuellement par les chercheurs comme l’un des plus prometteurs sur les 200 projets de recherche de vaccins lancés ces derniers mois, annonçait Le Journal du Dimanche. Parmi eux, seuls une quarantaine font l’objet d’essais cliniques, et seulement une dizaine a atteint la phase III, précise le journal

 

Lire aussi: Essais cliniques au Maroc: le vaccin chinois disponible avant la fin d’année

 

C’est le cas notamment pour le vaccin chinois testé actuellement au Maroc sur 600 volontaires au sein de trois structures hospitalières, les CHU de Rabat et de Casablanca ainsi que l’hôpital militaire de Rabat. Ces essais cliniques en phase III au Maroc se sont d’ailleurs «déroulés sans heurts et leurs résultats sont prometteurs».

Ces essais sont menés conjointement avec le laboratoire chinois «Sinopharm CNBG» (China National Biotec Group Company Limited), qui a développé ce vaccin. Plus concrètement, il s’agit d’un «vaccin inactivé», souligne le JDD. «Le virus est inactivé de façon chimique ou par la chaleur, perdant ainsi sa capacité à déclencher l’infection, mais pas à provoquer une réponse du système immunitaire une fois inoculé (comme le vaccin contre la grippe) hivernale», précise la même source.

 

Le Maroc sur les deux vaccins les plus prometteurs

 

Ces premiers résultats probants ont conduit le Maroc à préparer d’ores et déjà une campagne de vaccination anti-Covid-19. Le plan est en cours d’élaboration, mais des lignes stratégiques ont déjà été exposées, bien que le pays n’ait opté pour aucun vaccin pour le moment.

Car outre, le vaccin chinois, le Maroc a également procédé à la signature d’un mémorandum d’entente pour l’acquisition de vaccins anti-covid 19 produits par la société «R-Pharm», sous licence du groupe «AstraZeneca».

 

Lire aussi: Tous les efforts sont déployés pour assurer un stock suffisant de vaccins anti-Covid19 ( Aït Taleb)

 

Ce vaccin anglais, également classé parmi les plus prometteurs, est aussi appellé «vaccin à vecteur viral». «Le vaccin à vecteur viral utilise comme support un autre virus transformé puis adapté afin de combattre le Covid-19. Les chercheurs d’Oxford ont par exemple choisi de travailler sur un adénovirus de chimpanzé», note le JDD.

Des autres types de vaccins en Phase III sont également cités comme prometteurs. L’une des technologies sur laquelle travaillent Biontech, Pfizer et Fosun Pharman mais également l’Américain Moderna est «l’ARN messager, qui vise à donner au corps les informations génétiques nécessaires pour déclencher une protection contre le virus», poursuit la même source.

Aux Etats-Unis, un vaccin dit «sous-unitaire» est également en phase III. Ce vaccin «envoie des copies de la protéine de pointe du virus directement dans l’organisme pour stimuler une réponse immunitaire».

 

Lire aussi: Vaccin anti-covid19: le point sur les essais cliniques au Maroc

 

Dans cette course au vaccin, le ministre marocain de la Santé a tenu à rassurer en affirmant «que son département déploie tous les efforts pour assurer un stock suffisant de vaccins anti-Covid19 pour l’ensemble des Marocains».