Vaccin chinois au Maroc: début des essais cliniques phase III sur 600 volontaires

5741
DR.

Les essais cliniques phase III du vaccin anti-covid du laboratoire chinois Sinopharm au Maroc débuteront finalement la semaine prochaine sur 600 volontaires répartis entre Rabat et Casablanca.

600 volontaires du Maroc participeront à ces essais cliniques dès la semaine prochaine, dans trois structures hospitalières: les CHU de Rabat et de Casablanca ainsi que l’hôpital militaire de Rabat, rapporte Médias24 selon une source sûre.

Lors de la signature de deux accords de coopération entre le Maroc et le laboratoire chinois «Sinopharm CNBG» (China National Biotec Group Company Limited) le 20 août dernier, le ministre de la Santé, Khalid Aït Taleb, avait annoncé le commencement des essais du vaccin dès cette semaine. Les essais cliniques phase III du vaccin chinois anti-covid au Maroc débuteront finalement la semaine prochaine, sur 600 volontaires répartis entre Rabat et Casablanca, selon une source de Médias24.

Selon cette même source, cette collaboration est « bouclée sur le plan juridique ». L’essai multicentrique est « supervisé par un comité d’éthique et conduit dans le respect de la loi n°28-13 relative à la protection des personnes participant aux recherches biomédicales, ainsi que dans le respect de la loi relative à la protection des données à caractère personnel ».

 

Lire aussi : Ait Taleb: le Maroc participera aux essais multicentriques pour obtenir la quantité du vaccin suffisante

 

Si les tests sont concluants, les Marocains pourront accéder à ce vaccin, comme c’est la règle dans ces cas d’espèce, rappelle le média. D’ailleurs, le ministre de la Santé avait précisé lors de la signature des deux accords que « le Maroc sera à même, probablement très prochainement, de produire un vaccin dans le cadre d’échange d’expertise entre Rabat et Pékin ».

Le cas échéant, le laboratoire Sothema sera probablement le producteur au Maroc ou le partenaire dans la production, mentionne Médias24.

Cinq pays participent pour le moment aux essais du laboratoire CNBG Sinopharm: la Chine, les Emirats Arabes Unis, le Pérou, le Maroc et l’Argentine.

Par ailleurs, selon le média Maghreb Intelligence, les Russes auraient approché Rabat pour demander au Maroc de faire partie des pays partenaires des essais cliniques du vaccin anti-covid russe. En effet, la Russie ne souhaite pas se faire devancer par l’Empire du Milieu, particulièrement au Maroc, et en Afrique où les Chinois sont de plus en plus présents dans de multiples secteurs.