Arrestation par le FBI d'un Marocain qui a extorqué 2,8 millions $ à des entreprises US

27217

Après 16 ans de cavale, les autorités américaines ont mis la main sur un Marocain soupçonné d’avoir arnaqué de nombreuses petites entreprises américaines de 2,8 millions de dollars.
Le FBI a annoncé, vendredi 23 mars 2018, l’arrestation de Steven Nacim à Newark, dans le New jersey, après qu’il a accepté de se rendre, rapporte le Daily Mail. Le concerné est actuellement en détention dans l’attente de sa comparution initiale en justice.
Nacim, qui possède également la nationalité américaine s’est enfui au Maroc en 2002 après qu’un mandat d’arrêt fédéral a été émis contre lui. Les accusations: fraude informatique, complot en vue de commettre une fraude informatique, fraude bancaire et complot en vue de commettre une fraude bancaire. En effet, avec deux complices, Mohamed El Cohen (46 ans) et Abdesslem Reda El Cohen (37 ans), il dirigeait Computer 3000, une entreprise basée dans le New Jersey et à Casablanca, spécialisée dans l’encaissement de chèques frauduleux.

Crédit: FBI

Les trois hommes viraient les bénéfices via de nombreux autres comptes, et étaient impliqués dans l’achat d’ordinateurs d’autres produits de petits commerces dans le New Jersey, à New York et en Californie, en utilisant des chèques sans provision. La marchandise était ensuite envoyée au Maroc, souligne le Daily Mail. Le montant total de l’arnaque avoisinait les 2,8 millions de dollars (environ 25,677 millions de dirhams).
Nacim a été inculpé le 31 juillet 2002, et un mandat d’arrêt fédéral a été émis à son encontre. Les autorités fédérales américaines savaient de leurs homologues à l’étranger qu’il était au Maroc, mais les Etats-Unis n’avaient pas de traité d’extradition avec le royaume. «Au fil des années, nous étions en contact avec lui pour lui rappeler qu’il était encore recherché au Maroc», a déclaré à NJ.com l’agent spécial du FBI Ed Koby. Nacim s’est finalement rendu de lui-même vendredi en prenant un vol pour Newark.