Une faussaire recherchée depuis 7 ans enfin jugée

La police judiciaire de Rabat décidera cette semaine du sort d’une femme de 37 ans accusée d’être à la tête d’une bande criminelle spécialisée dans la falsification de billets de banque.
D’après l’édition du lundi 21 mai du quotidien Al Ahdath, la femme qui a réussi à fuir la police pendant plus de 7 ans avant d’être arrêtée en 2017 à Fès, falsifiait des billets de 200 DH, des timbres-poste de 20 DH, mais aussi des paquets de Marlboro et ce à l’aide des membres de sa famille, notamment son père, son frère et sa sœur. Ces derniers avaient par contre tous été arrêtés et condamnés à une dizaine d’années chacun en 2011.
L’histoire remonte d’ailleurs à cette même année. Après avoir obtenu un diplôme en philosophie et en informatique en 2011, la femme faussaire avait alors décidé de troquer les entretiens d’embauche pour un projet plus « ambitieux« . Elle s’est alors procuré le matériel nécessaire et a usé de ses connaissances en informatique pour se lancer dans un business qui va lui permettre de toucher le pactole.
La femme s’occupait de falsifier les billets de banque dans une chambre sur le toit de sa maison, aidée par les membres de sa famille et d’autres intervenants tandis que son père se chargeait d’écouler la fausse marchandise. Et ce avant que tous les membres de la famille ne soient arrêtés et condamnés à 10 ans chacun. Leur chef réussit par contre à s’échapper et se cacher pendant 7 ans, malgré un avis de recherche national lancé à son encontre. Après son arrestation en 2017, cette dernière a d’ailleurs révélé l’existence d’autres complices.