Une délégation chinoise à Casablanca pour discuter de la fabrication du vaccin Sinopharm au Maroc

4334

Plus que quelques semaines avant le lancement de la campagne de vaccination massive. Une délégation chinoise a été reçue à Casablanca, où un premier lot de vaccins a été réceptionné. La région qui enregistre pratiquement la moitié des cas, sera prioritaire. Détails.

Les choses s’accélèrent pour la mise en place de la campagne de vaccination massive contre le Covid-19 qui aura lieu au royaume. Après avoir réceptionné une cargaison d’un million de doses du vaccin du laboratoire Sinopharm, les responsables marocains ont accueilli des représentants du laboratoire chinois.

Outre la livraison du reste de la commande marocaine, les discussions ont porté principalement sur la possibilité de fabriquer le vaccin directement au Maroc, révèle le quotidien Assabah dans son édition du vendredi 27 novembre.

La rencontre qui a eu lieu il y a quelques jours à Casablanca a également été l’occasion pour les représentants chinois de visiter les laboratoires marocains de Sothema et vérifier ses installations, poursuit la même source.

Cette visite intervient dans le cadre des accords de partenariat et de coopération, signés avec Sinopharm, un partenariat qui a pour objectif à terme la fabrication et la distribution du vaccin au niveau du continent africain.

Le Maroc a commandé 10 millions de doses du vaccin de Sinopharm CNBG, ce qui permettra la vaccination dans un premier temps de 5 millions de personnes. Seront prioritaires les professionnels de la santé, les enseignants, les personnes âgées et celles souffrant de maladies chroniques.

 

Lire aussi: Covid-19. La campagne de vaccination débutera à la mi-décembre, affirme Ait Taleb

 

La campagne de vaccination sera par la suite élargie et devrait permettre de toucher 80% de la population, soit 25 millions de Marocains âgés de plus de 18 ans. Cette vaccination massive devrait se dérouler en plusieurs étapes qui seront toutes effectuées en moins de trois mois.

De par la densité de population, de grands efforts seront déployés dans la région de Casablanca, qui est également la plus touchée par la crise sanitaire. Hier, jeudi 26 novembre, la région a enregistré 1473 nouvelles infections au nouveau coronavirus, loin devant les autres régions.

Avec un total de 6 millions d’habitants, la région à elle seule devrait pouvoir fournir 12 millions de doses du vaccin qui sera injecté en deux temps, à 21 jours d’intervalle, indique le quotidien Al Ittihad Al Ichtiraki. La campagne dans la région se déroulera ainsi en quatre étapes, où chaque jour quelque 100.000 doses seront administrées.

Il est à noter que le Maroc a procédé au pré-achat d’un autre vaccin, celui d’AstraZeneca, et poursuit ses pourparlers pour l’obtention d’autres vaccins notamment celui de Pfitzer et  Spoutnik V développé par les Russes. Il est également question de produire ce vaccin russe dans des laboratoires marocains.