L’Intérieur lance une campagne de « libération » des plages

Les autorités locales de plusieurs villes ont commencé des campagnes visant à libérer le domaine public et les plages dans différentes villes côtières du royaume.

La libération du domaine public des plages mobilise les différents services du ministère de l’Intérieur, rapporte Al Massae dans sa une du lundi 17 juin. D’après la même source, les walis et gouverneurs sont descendus sur le terrain pour chapeauter ces opérations visant à « libérer » les plages marocaines des gardiens et kiosques non autorisés à louer des parasols ou des chaises.

Le quotidien arabophone développe que les plages de Casablanca et Fnideq ont été sujettes à une correspondance du ministère de la Logistique. Aussitôt saisis, les autorités locales ont commencé la « libération » des plages «envahies» par des individus louant des places, des parasols et des chaises alors que c’est gratuit selon la loi.

Lire aussi: Voici la liste des 21 plages labellisées "Pavillon bleu" cette année

Des parasols, chaises et tables déployés sur le sable ont été saisis par les services communaux accompagnés par des éléments de la police et des Forces auxiliaires et ont détruit plusieurs kiosques illégaux dans lesdites plages, ajoute le quotidien. Al Massae conclut en rappelant que les services communaux mettront à disposition des estivants des parasols gratuitement dans différentes plages du royaume.