Une campagne de boycott visant les produits et services espagnols prend de l’ampleur

5177
.DR

La crise diplomatique entre Rabat et Madrid a laissé place à une campagne de boycott visant les produits et services espagnols, notamment les marques de prêt-à-porter, les produits alimentaires, les championnats de football, ainsi que les destinations touristiques dans le pays ibérique. 

Sous le hashtag «boycott_spanish_products», une campagne de boycott est née sur les réseaux sociaux suite à la détérioration des relations diplomatiques entre Madrid et Rabat.

Des centaines de publications déferlent sur Twitter et Facebook. Elles visent tous types de produits, notamment les marques espagnoles de prêt-à-porter, de voitures, de sanitaires, mais aussi les médias ibériques, les opérateurs mobiles, les banques et les produits alimentaires entre autres.

La campagne vise également les clubs et championnats de football espagnols, très regardés et suivi au Maroc. Par ailleurs, des appels au boycott visent toutes les destinations touristiques dans le pays, où près d’un million de Marocains se rendent chaque année.

.DR

D’autres hashtags, tels que «Free_ceuta_melilla» ou encore «Spain_protect_criminal» accompagnent également ces publications. Ils font référence aux récents évènements d’exode massif vers l’enclave de Sebta et l’accueil de Brahim Ghali en Espagne pour se faire soigner du Covid-19.