Une autre « ministre » de la RASD reçue aux îles Canaries

1823
DR.

Le conseiller de la Coopération institutionnelle, Carmelo Ramírez, a reçu celle qu’il a présenté comme «la ministre de la Coopération de la République arabe sahraouie démocratique (RASD)», Fatima El Mehdi. Une énième provocation du conseiller régional qui était même allé jusqu’à hisser le drapeau de la RASD devant le Cabildo (Conseil insulaire) de Grande Canarie.

Lors de ce qui a été présenté comme la «première visite officielle» de la prétendue ministre sahraouie, tenue le mercredi 26 février, cette dernière a «dénoncé le désir expansionniste du Maroc et sa violation droit international», écrit l’agence de presse espagnole EFE.

 

Lire aussi: L’intolérable provocation d’un ministre espagnol envers le Maroc (Photos)

 

Pour sa part, le conseiller régional a expliqué à l’agence que cette visite vise à pousser la «réflexion sur la situation actuelle du conflit, ses répercussions sur les îles Canaries et confirmer sa solidarité avec la cause du peuple sahraoui», une camaraderie affichée depuis des années maintenant, ce qui lui a attiré les foudres de ses adversaires politiques, qui y voient «une ingérence politique inacceptable».

En effet, le conseiller et son acolyte Antonio Morales, président du Cabildo (Conseil insulaire) de Grande Canarie ont été fortement critiqués pour leurs positions sur la question du Sahara. Au-delà de simples positions, les deux hommes ont reçu à maintes reprises des représentants de la RASD, hissant drapeau et fanfaronant leur solidarité avec le « peuple sahraoui ».

 

Lire aussi: La MAE espagnole désavoue la rencontre de Nacho Alvarez avec les membres du Polisario

 

En 2018, le porte-parole du PP, Felipe Afonso El Jaber, leur a rappelé à juste titre qu’ils «ne doivent en aucun cas agir en tant que porte-parole du Front Polisario et s’arroger les pouvoirs en matière de politique étrangère qui correspondent aux Etats».