Un sit-in devant le parlement de Rabat pour la libération des détenus d’opinion

200

Après les arrestations de plusieurs détenus d’opinion, un sit-in de solidarité est organisé devant le parlement à Rabat.

Le comité National pour la libération du journaliste Omar Radi et tous les prisonniers d’opinion et la lutte pour la liberté d’expression, organise ce jeudi 9 janvier, un sit-in de solidarité avec les détenus d’opinion, écrit le comité dans un communiqué.

Ce sit-in s’inscrit dans le cadre de ce qui a été désignée comme la «Journée de lutte pour la libération de tous les prisonniers d’opinion et la défense de la liberté d’expression» par le comité, qui la place sous le slogan «2020 : Un Maroc sans prisonniers d’opinion».

Lire aussi: Khémisset: trois ans de prison ferme pour le youtubeur «Moul l’hanout»

A cet effet, le comité dénonce «les violations graves du droit à la liberté d’expression que subissent depuis peu plusieurs militants et citoyens qui se sont vus privés de leur liberté», poursuit le communiqué.

Ce jour même a lieu le procès du militant et détenu d’opinion, Abdelah Bahmad à Khénifra, rappelle le comité. Ce dernier avait été arrêté par les éléments de la police de Béni Mellal, pour avoir applaudi sur les réseaux sociaux la profanation du drapeau marocain, par une manifestante à Paris.

Lire aussi: Un activiste arrêté pour avoir applaudi la profanation du drapeau marocain

En moins d’un mois, c’est près d’une demi-douzaine de condamnations qui ont été prononcées à l’encontre de jeunes rappeurs, militants ou encore de simples citoyens pour atteintes aux sacralités.

Comme il a été le cas pour le jeune lycéen, qui avait été condamné le 19 décembre dernier, à trois ans de prison pour un avoir posté sur les réseaux sociaux une publication reprenant la chanson à polémique «3acha cha3b» chantée par le rappeur Gnawi, lui-même condamné à de la prison ferme.

 

Lire aussi: Ayoub Mahfoud a été condamné pour avoir injurié le roi, justifie une source officielle