Un naufrage au large de Dakhla fait au moins 10 morts

1620
Photo d'archive./DR

Deux naufrages ont coûté la vie à au moins une cinquantaine de migrants. L’un s’est produit au large de Dakhla et a coûté la vie à au moins une dizaine de migrants d’origine subsaharienne.

Un premier bateau a fait naufrage au large de Nouadhibou (Mauritanie), tandis que le deuxième a eu lieu au large de Dakhla, alors qu’ils tentaient tous deux de rejoindre les Iles Canaries, rapporte ce jeudi 6 août l’agence espagnole EFE.

Le bateau parti depuis la Mauritanie a subi une panne et a dérivé pendant plusieurs jours, avant d’être localisé. Les migrants à bord auraient sauté du bateau pour continuer à la nage, mais ont fini par se noyer, précise l’agence, soulignant qu’il y aurait au moins 40 morts.

 

Lire aussi: Iles Canaries: partis de Laayoune, 14 migrants se sont révélés positifs à la Covid-19

 

Le deuxième bateau a fait au moins 10 morts, dont les corps ont été retrouvés  par des pêcheurs marocains et par des membres de la marine royale, affirment des sources officielles à EFE. Une dizaine d’autres migrants, qui était à bord du bateau ayant fait naufrage à environ 20 kilomètres au sud-est de Dakhla, ont pu être secourus. Les autorités marocaines continuent de déployer leurs efforts pour retrouver des éventuels rescapés ou victimes, conclut la même source.