Un leader houthi s'amuse de la décision saoudienne de voter contre Morocco 2026

10578
Mohamed Ali Al Houthi.

Un des leaders de la rébellion houthie a exprimé dans un tweet que l’Arabie Saoudite considérait les Marocains comme des mercenaires en refusant de voter pour la candidature du Maroc pour l’organisation de la Coupe du Monde.
Le leader du groupe yéménite «Ansar Allah», Muhammad Ali Al Houthi, a accusé l’Arabie saoudite de vendre du sang marocain tombé sur le sol yéménite en échange d’intérêts américains.


«Le Maroc a tout présenté à l’Arabie saoudite et en contrepartie, l’Arabie Saoudite va voter pour que l’Amérique puisse accueillir la Coupe du Monde 2026», a écrit Al Houthi, président du haut comité révolutionnaire yéménite. Pour lui, cette décision saoudienne a poussé les Marocains à revoir et à reconsidérer cette relation. Al Houthi a affirmé que l’Arabie, Saoudite, en soutenant le dossier nord-américain, considère les Marocains comme des mercenaires
Cousin d’Abdul-Malik al-Houthi, chef de la milice des Houthis, Muhammad Ali Al Houthi a été proclamé chef de l’État du Yémen et président du comité révolutionnaire le 6 février 2015 après la démission du président Abdrabbo Mansour Hadi. Mohammed Ali Al Houthi est par ailleurs un ancien prisonnier politique.
Le président de la fédération saoudienne du football, Turki Al Sheikh, avait déclaré par le billet de son compte sur Tweeter que l’Arabie Saoudite voterait pour les États-Unis dans la course à l’organisation du Mondial 2026. «Les USA sont nos alliés. Personne ne nous a demandé de le soutenir dans le dossier de 2026. Si on nous demande, nous chercherons d’abord les intérêts de l’Arabie Saoudite», a-t-il dit.